mercredi, février 05, 2014

la liste "Préserver Fayence" s'intéresse aux finances de Fayence

Madame, Monsieur, 
 Sur ce sujet aride notre maire vient à votre secours : il a en effet exclu tout contact utile entre les candidats et le personnel municipal susceptible de les informer efficacement sur l’état réel et concret de nos finances. Nous sommes renvoyés sans justification sérieuse aux procédures officielles impraticables de consultation des documents publics (2 à 3 mois pour la CADA) et au disponible peu exploitable sur le site internet municipal.

 Vous avez par ailleurs noté la disparition des présentations de comptes assez claires que proposait chaque année la précédente municipalité, elles ont été remplacées le plus souvent par l’actualité cycliste de la commune, nous sommes donc condamnés à nous limiter à 2 chiffres sommaires qu’il ne nous est pas possible de relativiser efficacement :
 -l’effectif municipal présent est passé de 57 en 2006 à 86 à fin 2013.
-les frais de fonctionnement de la mairie ont augmenté d’environ 60% sur les 6 dernières années (10% à Montauroux)

Nul doute que notre maire candidat saura exposer à ses électeurs la justification d’une dérive de cette ampleur inédite.

En complétant ces chiffres des coûts de fonctionnement notables du nouveau centre multi accueil, nous arrivons à une diminution drastique de la capacité d’investissement de la commune (directe ou par voie d’emprunt). Et l’on ne pourra guère compter avant longtemps sur des aides du département et de la région contraints de participer activement à l’effort national de rigueur sur la dépense publique.

Voilà qui nous interdit malheureusement de proposer à priori, c’est à dire avant d’avoir une claire vision des comptes et de leur évolution prévisible, quelque projet ne relevant pas de l’obligatoire.

Alors que les carences restent nombreuses, par exemple pour le logement sur place dans des conditions acceptables des salariés locaux à revenus limités, ou la remise en état des locaux du foyer rural, ou l’achèvement de la mise hors d’eau de certains quartiers, ou l’état général de la voirie…

Nous reviendrons bien sûr sur cette question essentielle si le voile se lève sur la contrainte financière et sur son impact fiscal d’après campagne. Nous souhaitons des impôts locaux strictement stables, comme promis par l’équipe sortante (un sérieux challenge pour elle si elle repart pour 6 ans compte tenu de ses mauvaises habitudes), tout en rêvant de les réduire.

 Cordialement Patrick Schreiber, candidat

2 commentaires:

  1. S'il vous faut effectivement compter sur la CADA pour obtenir des informations que l'on vous refuse, mieux vaut en effet ne pas etre pressé. J'en ai fait l'expérience par écrit pour demander une communication de PC louche qu'une mairie se refusait a communiquer, même contre paiement des sommes prévues par la loi (O.20 euros/page), ceci en toute illégalité. La CADA botte en touche et invoque un délai minimum de 2 mois pour agir comme si elle ignorait que ces deux mois passés tout recours est impossible. Les administrations auraient voulu se mettre d'accord entr'elles pour berner le citoyen qu'elles ne s'y seraient pas prise autrement. Les dissimulateurs ont de beaux jours devant eux.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.