mercredi, juillet 02, 2014

Préserver Fayence: rejet de la "protestation électorale"

Le TA de Toulon a rejeté sans trop de surprise notre «protestation électorale». La matière de base est encore assez neuve puisque liée à l’arrivée des nouveaux candidats européens, et peu fournie en jurisprudence à la base des décisions de ces tribunaux, à coté d’un code électoral largement obsolète.
L’argumentation primaire, déplaisante et inutile de notre maire par invalidation a été évacuée rapidement avec analyse juridique de routine, la nôtre a subi pour partie un sort identique, mais sans démonstration convaincante. D’autant qu’a été éludée la question principale: une élection sabotée par une administration qui confond formalité et formalisme peut elle être sincère au sens du code électoral?

Notre position reste des plus simples, notre maire a de facto été désigné par un sous préfet mal informé ou inconséquent et non par les Fayençois, le tribunal a compris, on ne sait trop comment, que nous demandions réparation d’un préjudice subi … et écarté ce «grief» essentiel sur la base d’une lecture erronée.

La question sera donc reposée plus clairement, cette fois en appel devant le Conseil d’Etat, ne serait ce que pour faire remonter à niveau éventuellement utile un ensemble de dysfonctionnements administratifs qui nous choque : que notre administration soit peut être la plus coûteuse au monde n’est pas forcément insupportable, encore faudrait il que ses prestations soient à un niveau compatible.

L’assez triste sort communal des Fayençois paraît pour l’instant scellé, alternative entre soudaine efficacité de l’équipe reconduite et augmentation de nos impôts locaux, mais cela ne nous empêchera pas, au titre de l’AdéFa, de revenir, après un dernier épisode parisien et quelle que soit sa conclusion, sur les affaires utiles, dont la démarche PLU qui démarre enfin.

Patrick Schreiber

ps :  jugement disponible sur www.preserver-fayence.fr ainsi que la «défense» proposée par JLF qui mérite un détour.

1 commentaire:

  1. Il eut fallu faire preuve d'un peu plus de "rigueur germanique" et vous y prendre en temps voulu, plutot que déplorer une supposée insuffisance de celerité des services français à apporter une réponse. Curieux pour un candidat allemand.Vivant ici, il a du être contaminé par l'esprit laxiste que ces braves gens reconnaissent tellement à notre peuple.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.