lundi, décembre 15, 2014

Extension de l' ISDND Roumagayrol Pierrefeu du Var

Le préfet du Var vient d'autoriser l'extension de la méga-décharge (ISDnD) de Roumagayrol - Pierrefeu exploitée par Pizzorno (*). Comme le montre la plaquette (cliquer sur l'image), Pizzorno fait effort de pédagogie.
(*) Arrêté Préfectoral autorisant SOVATRAM/Pizzorno à exploiter à Roumagayrol-Pierrefeu du Var l’alvéole 5.6 pour enfouir 525.000 tonnes sur 5 ans, une plate-forme de pré-tri, transit et valorisation des déchets et une plate-forme de traitement et valorisation de mâchefers sans limitation de quantité ni de durée ! Tout cela a eu un avis favorable de l’Autorité environnementale et du Coderst.

Les associations écologistes sont évidemment opposées à cette extension:

On n’est plus dans une République digne de ce nom. C’est, le clientélisme, le carriérisme et le profit qui comptent le plus. Je ne vois pas par quel moyen on peut s’en sortir si ce n’est qu’à espérer que les montagnes de déchets s’écroulent à la faveur d’un déluge et que ce soit la “cata” pour de bon.
Reste la possibilité de se révolter comme les bonnets rouges mais ici apparemment les poubelles pharaoniques du Balançan ou de Roumagayrol ne dérangent pas beaucoup de monde : il y a même à Pierrefeu des administrés qui sont contents parce que ça rapporte : peu importe si ça nous tue... En attendant, sur Roumagayrol, bien grillagé et qui est un peu caché à l’écart du village, il peut se passer des choses incognito : ça déboise, ça décharge même la nuit (j’ai vu deux fois des camions se rendre sur le site à 1h du matin alors que c’est sensé être fermé et les tas de mâchefers sont de plus en plus haut).

Ce sera aussi difficile de CHANGER les choses tant qu’il y aura des Arrêtés Préfectoraux qui ratifient comme cela a été le cas l’an dernier à Pierrefeu, les transgressions des exploitants (du style à utiliser des surfaces non autorisées ) qui leur donne un blanc-seing comme signal pour le futur. Ils savent bien également qu’ils sont indispensables tant qu’on n’aura pas de solutions de rechange donc il nous reste qu’à subir...le meilleur ou le pire...

TOUT VA BIEN aussi pour ceux qui se débarrassent de leurs poubelles chez les autres et qui ne veulent pas que ça change : donc dans cette hypothèse il n’y aura jamais vraiment l’unanimité des villes qui considèrent nos Associations environnementales comme des empêcheurs de tourner en rond ! Il y a aussi les riverains concernés par le passage des camions et qui préfèrent qu’ils passent “chez les autres” c’est à dire, dans nos précieux jardins arrosants, même si c’est sur une zone d’expansion de crues dangereuse ! (voir ci-dessous où il y a encore eu une énième inondation le 26 novembre à 1m50 de haut pendant 2 jours sur le tracé choisi pour la déviation « Pizzorno » par le Conseil Général – Délégation des Routes)...
L’union ne sera pas au rendez-vous à part pour des catastrophes où tout le monde se morfond et prend conscience des risques encourus !
  
                                                                image
f

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.