samedi, janvier 31, 2015

L'association Bagnolaise d'information informe de la mise à jour de leur site web

L'association Bagnolaise d'information informe de la mise à jour de leur site web
Var matin du 20 janvier... "On nous parle de tri, d'une usine de traitement en 2019 et de réouverture (de la décharge des Lauriers d'ici 1 an. Mais pas du traitement des fermentescibles des particuliers  qui vont se retrouver dans le trou et de seulement 33% des déchets triés recyclés et valorisés donc 67% enfouis aux Lauriers ! Il va falloir reprendre les banderoles dit l'ABI!" Article Var Matin.


Une vidéo de 2 minutes  sur F3 Paca St-Raphaël Fréjus nous apprenait le 26 janvier 2015 qu'enfin le problème des déchets de l'Est Var est sur le point d'être résolu. Le président du Smiddev Morenon et le maire de Bagnols Michel Tosan nous ont parlé d'une usine de traitement mécano-biologique qui coûterait 20M€ et qui serait en service en 2019! Les images étaient celles d'une usine de tri des déchets sélectifs de recyclage de Pizzorno. Michel Tosan nous montrait l'emplacement de la future usine sous son parapluie, en expert alpha-oméga des déchets! Les deux évoquaient la réouverture de la décharge des Lauriers; ouf et enfin!  Mais on comprend mal; le sujet est en cours d'étude dans le plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux PPGDND, un processus qui a déjà pris un an (voir par ailleurs). Il y est question de deux usines (unités multi-filières) dans l'est Var (Draguignan et Cavem-pays de Fayence) et d'un appel à projets pour leur conception et leur réalisation! On comprend en effet du PPGDND finalisé en décembre 2014, qu'il sera fait appel à des entreprises spécialisées pour définir un projet technique, choisir les technologies appropriées, les produits entrants et sortants,faire  le chiffrage des investissements et des coûts d'exploitation; et qui supporteront les coûts et récolteront les revenus? Les ordures ménagères ont un contenu important (typiquement 65%) en déchets fermentescibles qui peuvent être soustraits de l'enfouissement et qui relèvent d'un traitement spécifique: compostage et/ou méthanisation. Alors serions nous encore dans les incantations politiques locales? Information ou désinformation?
Je milite depuis longtemps comme l'ABI pour la collecte sélective des bio-déchets et leur traitement spécifique.  C'est ce qui se fait dans toutes les collectivités qui ont su traiter le problème des déchets. Nous sommes en retard sur tout le monde. Voir ce  lien trouvé sur le site de l'ABI .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.