samedi, juin 18, 2016

Le scandale des déchets BTP déversés dans notre pays de Fayence (suite)

L'utilisation de divers sites privés de notre pays de Fayence pour y déverser des déchets de BTP de diverses provenances, principalement les Alpes Maritimes où les chantiers de construction abondent, fait enfin réagir les autorités. Enfin veut dire après des années de dénonciation de ces faits!!! Voici des années que nous ne cessons d'alerter les services de l'état dont la DREAL sur des dépôts de déchets de BTP. Ce fut le cas notamment du site de Guglielmelli-Pascal à Tanneron. Plusieurs lettres avaient écrites dès 2006 [lien]. Je vois sur cet article que cette entreprise a été rappelée à l'ordre en juillet 2015! Ouf! il a fallu neuf ans!... Article bienvenu de Var Matin 18 juin 2016 ...

Pour rappel voici quelques éléments sur les décharges illicites et le bon traitement valorisation des déchets BTP couverts dans ce blog:

  1. Décharges de déchets du BTP; DDTM et DREAL deux administrations non coordonnées
  2. Les Fréyères Montauroux: projet commencé avec stockage de déchets mais avorté par une action civique énergique
  3. Les Turquières à Tourrettes: nouveau Journal du pays de Fayence N°18 printemps 2013: pages 14-17
  4. Var environnement au plateau du bois de l'ermite à Tourrettes
  5. Guglielmelli-Pascal à Tanneron
  6. Première lettre à mairie de Tanneron 30/08/2006
  7. Lettre au préfet concernant les nuisances de ce site pour les habitants du hameau les Marjoris de Tanneron 31/3/2009
  8. Ma lettre à la DREAL 27/10/2009
  9. Site de dépôt de déchets du BTP controversé à Tanneron avril 2014
  10. et récemment FC aménagements à Tourrettes face au marché paysan
  11. et les bonnes pratiques:
  12. Bertrand à Montauroux
  13. Esterel Terrassement et Environnement, entreprise Ferro
  14. Var environnement à Tourrettes (à vérifier)
  15. Déchets sauvages BTP; l'état agit mais tout doux! ne pas contrarier le sacro-saint développement économique et l'emploi qui va avec!
Tout ceci est à mettre en relation avec l'augmentation importante de semi-remorques énormes qui circulent sur la D37 et la D562, et qui ne sont pas seulement liés à la carrière la Joyeuse. C'eet aussi à mettre aussi en relation avec la fameuse route alternative dite RD101 pour l'avenir du pays de Fayence. Une route nouvelle passant par le bois de l'Ermite et la piste des crêtes, serait un désastre pour notre éco-système local. Vu les obligations affectant la construction de routes aujourd'hui en matière de protection de l'environnement, une telle route verrait le trafic de semi-remorques encore facilité, avec les conséquences plus néfastes que bénéfiques.

Plus:

Tous les billets du blog sur les déchets du BTP

1 commentaire:

  1. Une seule solution pour entraver ces dérives de jean-foutre : taper - très fort- au portefeuille. Ce devrait être démarré par des actions des municipalités. A condition, bien sur, que les "responsables" des services ne soient pas mouillés. Ce qui reste a démonter, car il est impensable que les élus municipaux, mis au courant de ces pratiques, jouent les ponce-pilate.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.