dimanche, novembre 19, 2017

18 et 19 Novembre 2017: Demi-journées déchets à Bagnols en Forêt

L'association ABI a tenu un stand de sensibilisation aux déchets à Bagnols en Forêt les 18 et 19 novembre 2017; ceci dans le cadre de la  Semaine européenne de réduction des déchets et avec l'appui de la mairie de Bagnols et de la CdC du pays de Fayence. J'ai assisté à l'intervention de Michel Tosan, maire de Bagnols et Vice Président de la CdC chargé des déchets. Visiteurs curieux passant rapidement; mais lors de cette intervention il y avait très peu de monde (photo - de dos François Cavallier).

Le sujet de la réduction des déchets est un des sujets majeurs de nos sociétés en cours de rupture et de transformation.  Le choix de Bagnols en forêt pour ces journées de la semaine européenne de réduction des déchets est significatif à mes yeux; car à Bagnols  on trouve tous les éléments de la chaîne des déchets depuis la poubelle des ménages, jusqu'à la méga décharge d'enfouissement  des Lauriers, arrêtée depuis nov 2011 mais qui va bientôt être remise en service; cf. ce qui préoccupe les maires des communes rurales du Var dans Var Matin du 19 novembre au sous-titre trop de déchets ménagers. Voir aussi le site de l'ABI sur ce sujet.

Les déchets sont une création humaine, par nos techniques de transformation de ressources naturelles en produits de consommation grâce à  l'énergie abondante et si commode des combustibles fossiles. Les déchets sont les restes, ce qu'on ne veut plus, ce qui est défraichi, usé, obsolète et qu'on jette pour acquérir autre chose de plus neuf, plus récent, plus utile, plus flamboyant, plus riche etc., ce qu'on appelle la "croissance".   Mais jeter où? pas chez soi bien sûr; là on veut que tout soit propre alors que les déchets c'est sale et encombrant. Alors on va jeter chez les autres. Et on les cache pour ne pas les voir; on les recouvre de terre pour qu'ils ne sentent pas mauvais. Le déchet ultime en fait c'est nous mêmes, nos cadavres qu'on met en boîte dans un caveau, ou qu'on incinère.

Dans la nature, il n'y a pas de déchets car la nature ne fabrique pas des produits artificiels; tout se recycle, les morts étant la  bonne nourriture des vivants.

Reprenant l'ensemble de la filière des déchets humains de la poubelle jusqu'à la décharge, chacun doit gérer ses déchets pour qu'in fine, ce que l'on doit mettre en décharge soit le moins possible. Théoriquement, presque  tout peut se recycler comme on faisait  autrefois. A commencer par les restes de repas, les vêtements...  puis le tri en 4 bacs, bleus, jaunes, verts et gris avec l'objectif d'en mettre le moins possible dans les bacs gris. Et pareil pour ce qu'on appelle les "encombrants" qui ne sont que des déchets plus gros. Des déchetteries supplémentaires vont être créées en pays de Fayence - Montauroux à Fondurane et Seillans. On ne devrait donc plus voir d'encombrants déposés aux points d'apports des déchets de tri.

Mais tant qu'on agira pas au niveau des emballages et du plastique, on n'en sortira pas, au niveau global. Que nos associations militantes socialement si utiles  continuent d'agir dans ce sens. Voir les références 6 et 7.

Plus:
  1. Homo Detritus et l'idéal trompeur d'un monde sans restes
  2. Site "The conversation" on waste
  3. Insurge intelligence 
  4. Chronique de l'anthropocène 
  5. ADEME tout sur les déchets 
  6. Plastiques, le 7è continent
  7. La Chine va cesser d'importer les plastiques des pays dits développés
  8. Association Amorce (voir la rubrqiue déchets) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.