jeudi, novembre 16, 2017

BAGNOLS-EN-FORÊT Sus aux déchets les 18 et 19 novembre !

L'objectif de la  Semaine européenne de réduction des déchets . est de sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée et donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison. au bureau ou à l'école. en faisant ses achats ou même en bricolant. La prévention des déchets c'est donc agir pour ne pas produire les déchets en consommant mieux (consommation de produits peu emballés. éco-labellisés). en produisant mieux (production de produits éco-conçus). en prolongeant la durée de vie des produits (réparation et don) et en jetant moins (en constituant un compost par exemple)! Mais voilà ils sont là, ces fameux déchets.

Là est la question: est-il possible d'avoir un monde sans restes et sans déchets (lien). J'en viens à penser que les décharges communales d'avant la loi Royale de 1995 permettrait de mieux gérer les déchets que  ce qu'on a aujourd'hui.

 Alors qu'en faire?

BAGNOLS-EN-FORÊT Sus aux déchets les 18 et 19 novembre !

Un stand de l'ABI sur la place du village.  Partie prenante de cette semaine, l'Association Bagnolaise d'Information ABI installera un stand les 18 et 19 novembre sur la place du village où des conférences débat seront données selon ce planning :

-Samedi 18 novembre,
  • 9 h accueil au stand, 10 h / 12 h 30 animation . Qui vit dans le compost ? ..
  • 10 h 45 le mot du président.
  • 11 h / 12 h conférence/débat • Le quai de transfert, bilan après 18 mois de fonctionnement  par Michel Tosan et Serge Egéa responsable du quai de transfert.

- Dimanche 19 novembre,
  • 9 h 30 accueil au stand.
  • 11 h / 12 h conférence/débat, Aurélien Arriaga démontrera que les déchets sont des ressources et vous ferez connaissance avec Patrick Padilla à propos des poules et la notion de fermentescibles.
Les deux jours de 10 à 11 h, les ambassadeurs de tri seront présents autour des points d'apport volontaire du village. Venez avec vos bouteilles plastique, canettes alu, vides... Vous pourrez vous amuser à les compacter! Un week-end constructif pour le devenir de la planète à ne pas manquer.
Source Var Matin 14 novembre 2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.