samedi, janvier 13, 2018

Voeux des maires 2018: Tanneron


Ils étaient venus nombreux pour assister aux voeux du maire, Robert Trabaud, et de son conseil municipal. Devant les élus de la communauté de communes du pays de Fayence. les représentants des forces de l'ordre et des principales associations de Tanneron, sans oublier la paroisse, le maire a présenté un rapide bilan des actions menées en 2017 et rappelé les principaux événements survenus. Il a évoqué les pistes de travail pour 2018. notamment en terme de lutte contre les cambriolages (19 en 2017) et sa volonté de  conserver les compétences eau et assainissement à la commune  et non à 'inercommunalité  comme la loi NOTRe en prévoit le transfert en 2020(*).
Robert Trabaud a ensuite passé la parole au président de la ComCom. René Ugo, qui malgré ce petit point de désaccord  (*) et une sonorisation capricieuse a rappelé les actions en terme de SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale), de protection de l'environnement et de développement touristique et économique dont bénéficie Tanneron.

François Cavallier, conseiller départemental et maire de Callian a terminé les prises de parole en rappelant son attachement à la commune et son soutien à Robert Trabaud (*), élu comme lui depuis 1995. Tous ont partagé ensuite un verre de l'amitié.

Source Var Matin LR.

(*) Tanneron, très éloignée du coeur du pays de Fayence, a pour source d'eau potable un prélèvement dans la Siagne au niveau de Pégomas. Une station de pompage alimentation le  grand réservoir situé à la sortie du village en direction de Mandelieu. La commune gère son réseau de distribution à partir de là. Historiquement, cette station de pompage, le réservoir et le réseau ont été réalisés grâce à la vente d'un grand terrain communal au privé.  René Ugo est dans son rôle de président de la CdC en défendant le transfert de la compétence eau à la CdC en 2020 comme l'impose la loi NOTRe. Mais pour Tanneron, ce transfert n'a pas de sens selon moi. D'ailleurs les maires de France envisagent un  recours. Pour le pays de Fayence la mutualisation des réseaux des communes  commence par une étude de 1.7 millions d'€.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.