lundi, janvier 07, 2019

Voeux de Jean-Yves Huet le 4 janvier 2019: je serai candidat à ma succession en 2020!

C'est le message principal qu'a retenu le correspondant de Var Matin (cliquer sur l'image pour voir l'article)! 
Les voeux sont des cérémonies officielles dont les coûts sont supportés par tous les contribuables.

Etait-ce le lieu et le moment pour une déclaration de candidature en 2020, l'écharpe en bandouillère?

Plus: Voeux et candidatures: mélange des genres?


8 commentaires:

  1. Simplement dommage que le "correspondant var matin" ait retenu ce bref passage d'un discours de plus de 20 minutes comme "le message principal" ... Peut être une carrière prometteuse chez BFM TV ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le" journaleux" local devrait laisser sa place car il manque cruellement d'intégrité et de probité.
      Jamais vu autant de prise à partie.

      Supprimer
    2. ce journaleux local est vendu et aux ordres... pire que BFM.

      Supprimer
  2. c'est l'air du temps, ne retenir que le grain de beauté sur la joue gauche.
    ceci dit l'information est effectivement intéressante et le contribuable ne voit pas bien pourquoi s'en priver à 15 mois de l'élection?

    RépondreSupprimer
  3. la soupe est bonne on y retourne

    RépondreSupprimer
  4. Quand même pas un détail, pas de quoi gronder le localier ! Ce n'est pas sa faute si à Montauroux on ne voit pas où est le problème. De quoi requalifier la dépense de la commune dans le compte de campagne du candidat Huet ou invalider son élection !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. incomprehensible pour les non initiés

      Supprimer
    2. mais non, la campagne électorale n'est pas ouverte et 19h36 est mal informé.

      Supprimer

Vu les commentaires récents sans aucun rapport avec les billets, dorénavant pour commenter il faut avoir un compte google et s'identifier.

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.