mercredi, février 06, 2019

Aérodrome de Fayence-Tourettes Halte aux nuisances sonores

Depuis plus de vingt ans, des habitants du pays de Fayence  se sont mobilisés contre les nuisances aériennes générées par l'aérodrome de Fayence/Tourrettes. Ils avaient créé une association - AUCBA - et avait obtenu, après un long combat, le vote par le syndicat mixte gérant cet aérodrome, d'un changement de statut de l'aérodrome et du passage à l'usage restreint au seul vol à voile. Mais le maire de Fayence, Monsieur Fabre s'y était opposé à l'époque et d'une façon tout à fait arbitraire, le vote du syndicat mixte est bel et bien passé à la trappe. Aujourd'hui, les nuisances  sonores - remorqueurs des planeurs, ULM, hélicoptères ... sont telles qu'il est très difficile de continuer de vivre paisiblement dans les zones proches de l'aérodrome.
Un collectif d'associations a donc  décidé de relancer l'action  avec la création du "Collectif du Pays de Fayence: Stop aux  nuisances aériennes". Une pétition est en ligne  collectif-pays-fayence-stop-aux-nuisances .
On trouvera ici sous les rubriques  aérodrome Fayence-Tourrettes  et Aucba tous les billets publiés sur ce sujet.  Et ici l'arrêté préfectoral du 4/7/2017 sur le bruit.

1 commentaire:

  1. Je publie cette MISE AU POINT envoyée par Christine Jounet pour le collectif "Halte aux nuisances sonores".

    Contrairement aux propos erronés tenus sur Facebook, le Collectif du Pays de Fayence n'a pas "en ligne de mire" les planeurs de l'aérodrome de Fayence-Tourrettes mais bien l'utilisation de ce dernier par les ULM, les hélicoptères et la voltige motorisée, réels parasites pour la population du canton. Notre pétition a obtenu 306 signatures à ce jour. Ce sont 306 foyers réellement impactés au quotidien par ces nuisances. Nous ne voulons pas que Fayence devienne un "petit Mandelieu" et sans que nous puissions dans l'avenir faire machine arrière. C'est donc pourquoi nous avons alerté et nous continuerons de solliciter les élus afin que l'usage restreint au seul vol-à-voile, soit enfin et définitivement appliqué. Cette solution, plébiscitée depuis de nombreuses années par la population, les élus l'ont eux-même envisagée à plusieurs reprises mais différée sans cesse. Et au final, les choses n'ont pas évolué.Aujourd'hui, il faut agir avant qu'il ne soit trop tard.Nous le répétons : OUI NOUS SOMMES POUR L'USAGE RESTREINT DE NOTRE AERODROME AU SEUL VOL-A-VOILE pour que notre pays conserve son charme et sa qualité de vie.

    RépondreSupprimer

Vu les commentaires récents sans aucun rapport avec les billets, dorénavant pour commenter il faut avoir un compte google et s'identifier.

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.