mercredi, octobre 30, 2019

Pays de Fayence Solidaire, une association de bénévoles au grand cœur


Source: varmatin.com 12/10/2018
Créé en 2016 à l’occasion du Festival Bagiliba, durant lequel un représentant de Roya-Citoyenne est venu expliquer l’action de son association en faveur des centaines de migrants en difficulté à Vintimille, un groupe local de soutien à cette action humanitaire s’est constitué.

Cela, sous l’impulsion du Foyer Rural de Fayence/Tourrettes et de la Fédération des Foyers Ruraux.

"Depuis, nous préparons chaque mois un repas chaud pour près de 300 personnes et faisons une collecte de nourriture, de vêtements, matériel de couchage, de camping et de médicaments. Avec l’aide des amis du Nouveau Journal, nous livrons et distribuons tout cela à Caritas à Vintimille", expliquent Eric, Vincent, Félix et les 50 adhérents de l’association qui comprend également une centaine de sympathisants, "toujours dans le respect de la légalité", précisent-ils.
Pays de Fayence Solidaire participe et organise des concerts, des expositions, des vides greniers, des fêtes diverses. Objectif: se faire connaître.

Mais aussi lever des fonds pour assurer le financement de ses interventions et actions futures, comme le paiement de la cantine scolaire pour les enfants des réfugiés, dans le cadre du réseau École sans Frontières 06, ou le parrainage afin de les aider dans leur démarche d’intégration.

Récit d’une journée particulière


Tout commence très tôt le matin dans la cuisine du Mille Club à Fayence où une équipe, sous la houlette d’Eric et Vincent, cuisine un repas chaud. Tandis que d’autres collectent ou achètent la nourriture complémentaire comme les fruits, le pain, l’eau... Après avoir tout préparé sous forme de rations individuelles, vers 16 h, les volontaires se rassemblent à Callian et partent en caravane de quatre ou cinq véhicules, chargés à bloc, en direction de Vintimille.

Chaleur humaine
Là-bas, ils retrouvent des membres de l’association Kesha Niya qui, eux, fournissent les tables, tapis, éclairages et leur savoir-faire. Il faut faire vite et la distribution se fait en une ou deux heures, en fonction du nombre de migrants.
Des moments très émouvants car les volontaires échangent avec eux, quand la barrière de la langue le permet, et sont à l’écoute de leurs espoirs et de leurs épreuves.
Un vrai moment de chaleur humaine car quelques-uns jouent de la musique et les plus jeunes dansent.
Le temps passe vite et tout est replié, rangé alors que les migrants repartent dans la nuit et regagnent leurs tentes, pour les plus chanceux, ou la belle étoile sous le viaduc qui leur sert de toit, pour les autres.
Quant à ces hommes et ses femmes au grand cœur, volontaires et dévoués, ils reprennent la route du Pays de Fayence, plein d’interrogations et le cœur lourd… Ils reviendront le mois prochain, c’est promis.

 Compte rendu de Maraude samedi 26 octobre ... Le prochain est le 23 novembre: notez l'IBAN du compte bancaire de l'association pour les dons en monnaie: IBAN :FR76 1910 6000 1143 6646 2669 213

2 commentaires:

  1. C'est très beau toutes ces bonnes âmes préoccupées du sort des migrants de tous bords, y compris des "mineurs isolés" qui ne sont ni mineurs ni isolés d'ailleurs. De même que les soit-disant demandeurs d'asile à demeure dès qu'ils ont posé le pied sur notre territoire et à nos frais par dessus le marché.
    Mais que font elles pour leurs voisins proches dans la difficulté ? La "cause" ne serait elle pas assez noble ou valorisante.
    Le gloubiglouba Tourrettar catho-pleurnichard devrait se transporter à Paris, porte de la Chapelle et voir de près les "invités" chers à leurs pensées.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.