jeudi, novembre 21, 2019

Le CIC du pays de Fayence entre dans la campagne des municipales 2020

Le  Comité d'Initiatives Citoyennes du pays de Fayence et un groupe de réflexion issu des Gilets Jaunes, ont organisé leur première réunion dans la salle polyvalente de Seillans. Leur objectif est de réunir des citoyens afin de recueillir leurs souhaits, leurs idées, leurs critiques concernant diverses thématiques au sein du Pays de Fayence. Une force de propositions qui entend combattre l'indifférence des élus en place ou à venir... Suite... 
A l'instar  de (ou avec?)  Demain pays de Fayence animé par Bruno Bazire LIEN, le CIC présentera une charte aux candidats en leur demandant de la signer LIEN..   Quand je google CIC pays de Fayence  voici ce que je reçois.

3 commentaires:

  1. les organisateurs s'étonnent de ne pas avoir eu de maires et élus à leur réunion politique. Mais le CIC est une organisation politique très marquée à gauche de la gauche. Bras liés avec Demain pays de Fayence très marquée aussi politiquement écolo à gauche aussi.

    RépondreSupprimer
  2. CHARTE? je pense que la méthode est mauvaise. Les acteurs ayant intérêt à un bien commun - le programme des élections - peuvent penser leurs solutions et propositions (y compris en termes d’obligations et de droits qui les lient), jusqu’au point où ils disent : c’est cela qu’il faut faire. On n’est pas forcément dans une logique de substitution mais dans une logique de la “mise devant la solution accomplie”. En tout cas ce serait interférer, bousculer le jeu de la pratique étatique par le fait que les acteurs ont, dans une logique de commun, apporté des alternatives, des éléments de solution.

    RépondreSupprimer
  3. La gauche et les "écolos" n'ont absolument pas le monopole de l'environnement et encore moins du social !

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.