mercredi, mars 11, 2020

Valorpole SUEZ - FONSANTE parlons en ! dit René Ugo tête de liste pour sa reconduction

Un tract est distribué en ce moment dans les boites aux lettres du Pays de Fayence. C'est l'information que SUEZ communique à l'ensemble des habitants pour "Valoriser" ce projet d'implantation.
On pourrait se dire, "Enfin SUEZ informe la population sur ce projet très controversé dans le pays de Fayence et ailleurs, pour l'éclairer et répondre aux critiques qui lui sont faites !
Que né-ni !!! Une communication en sorte d'enfumage ...
Il est fait état d'une réponse écologique aux dépôts  sauvages et aux décharges illégales des entreprises du BTP couplée à une production d'énergie solaire. Tout bénef !
  • Un site local à haute performance environnementale,
  • Une réduction de la pollution,
  • Une amélioration de la sécurité du site,
  • Une énergie renouvelable locale.
  • Pas de risques pour le lac,
  • Pas de risques pour le sol,
  • Les seuls déchets BTP du bassin azuréen, pas d'ordures ménagères,
  • Pas d'impacts négatifs,
  • La préservation de la bio diversité,une priorité du projet !
Alors pourquoi cette polémique ?

- L'accord initial de la com-com dans le SCOT était pour 9Ha pour des déchets locaux du territoire, le projet actuel oscille, selon le périmètre retenu entre 50 et 90 Ha.
-  Les déchets locaux du BTP ont été transformés en déchets azuréens  issus d'activités économiques, dont ceux du BTP (70 000 tonnes /an + la valorisation (dépollution) de 30 000 tonnes de terres. Il faut également ajouter, 100 000 tonnes / an de "Macheferts" provenant non pas du BTP, mais des résidus incinérateurs d'Antibes et de Nice, pleins de métaux lourds avec un stockage définitif de 8000 tonnes.

Et tout cela sans polluer les sols ?Et tout cela sans impact routier poids lourd autour du lac ?

Avez vous vu ce reportage récent sur FR3 ?


Ce projet est Démesuré (50Ha au lieu de 9) par rapport à son acceptation initiale et Dénaturé (En 30 ans,  6 millions de tonnes de déchets auront été stockés pour toujours ! ).

Comme l'indiquait lors de ses vœux,  Jean-yves Huet, maire de Montauroux, pilote du SCOT du Pays de Fayence, ce projet ne se fera pas ...

... Sous réserve de l'exprimer clairement au moment  du choix des candidats lors des élections municipales et communautaires.

Lisez bien les programmes, Interrogez si nécessaire les candidats ainsi que leurs conseillers communautaires proposés dans les listes.

3 commentaires:

  1. Tout est bon en période électorale; voilà que René Ugo qui n'a jamais publié quoi que ce soit sur FB ni sur les réseaux sociaux se met à faire campagne sur Facebook. Quel bon rédacteur il a trouvé. Et on retrouve ici à propos de Fonsante la même manipulation d'infos pour emporter le morceau. Inutile d'ailleurs, car TOUT LE MONDE EST CONTRE LE PROJET EN L'ETAT. La fausse info concerne ce 9ha versus 40-50ha. le 9ha a toujours été la surface dédiée au traitement de déchets recyclables. Les 50ha c'st avec le photovoltaïque, les 2 aires de stockage de déchets non recyclables du traitement (ISDND et ISDI) plus les aires de protection et les accès.
    Tout le reste est juste à mon sens. Pas de machefers, pas de déblais du BTP pouvant être vidés en fonds de carrières ou en remblais de carrières terminées.... Oui ce projet en l'état ne peut pas se faire; et il faudra trouver un autre site. L'idée a déjà été lancée: plus à l'ouest ans la vallée du Reyran?

    RépondreSupprimer
  2. Cette belle plume veut lui paver la route pour sa ré-élection de président de la ComCom et barrer celle de Cavallier.

    RépondreSupprimer
  3. Suez aurait pu ajouter dans sa super liste ,
    *beaucoup de pognon dans la po-poche !
    Ugo , on pourrait presque croire en sa bonne parole avec sa bonhomie...
    mais très dangereux par son incompétence
    Attention citoyens , danger !!

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.