lundi, juin 15, 2020

Fayence: 28 juin seulement deux listes restent en piste: celle de Bernard Henry et celle de Marco Orfeo

L'Adéfa nous informe par cette lettre:

Cet interminable entre 2 tours n’a pas remonté l’image de l’équipe sortante, absence et service minimum. 
Le second tour sera un choix entre les restes d’un mandat Fabre 2 médiocre et une nouvelle équipe qui semble avoir les moyens de ses ambitions, réveiller notre gestion communale.


Déçue par un score minimum qui l’exclut, Monique Christine soutient la liste Marco Orfeo, elle connaît trop bien ses anciens collègues pour chercher à les retenir.

Après une campagne active et une 3° place honorable, Irène Geay, l’opposition, s’est retirée, sans doute confrontée comme en 2014 à la fragilité de son équipe ou à la sienne, mais au détriment du poids et de la diversité de la future opposition.

Notre irascible septuagénaire Bernard Henry sera donc le dernier sursaut du mandat Fabre 2, accompagné de 6 rescapés discrets et de 23 nouveaux candidats à évaluer, une liste de type «Fayence c’est moi» !

Son chantier principal 2014/2017 a été le PLU, suivi d’une phase contentieuse avec l’AdéFa de 2017 à 2019.
Il a gagné cette 2° phase, sans décision de fond, sur l’intervention couteuse d’un avocat spécialisé dans le maquis des procédures de la justice administrative.

Pour en définitive admettre d’intégrer rapidement, s’il est élu, les principales demandes de l’AdéFa dans une prochaine révision du PLU, abandon d’un projet de lotissement sur les communaux de la Camandoule et réexamen des risques de bétonnage des collines nord.

Pour le reste il a été au rythme de Fabre 2, celui de l’expédition des affaires courantes, pas de projets, pas de réalisations significatives, pas de vision de notre avenir communal au delà de son horizon limité.

Une anecdote pour bien cerner le personnage : la station service.
Notre commune cherche depuis 10/15 ans à disposer d’une station pérenne aux normes actuelles.
Bernard Henry a signé au printemps 2018 le permis pour la solution enfin trouvée, un terrain en bordure de départementale et … mitoyen de l’école maternelle de la Colombe.
Une station, distribution et lavage, installation classée et aux normes.
Pas la moindre perception du coté hasardeux d’une telle localisation: même aux normes une station est source permanente de pollutions diverses et présente un risque, minime mais un risque tout de même (dernière alerte explosion de station en juillet 2019)

Réaction rapide et évidente bien entendu des parents d’élèves, des riverains et d’Irène Geay, pour une annulation immédiate par JL Fabre et la direction du Super U, l’opérateur. 
Mais Bernard Henry maugrée toujours sur le sujet, il n’a toujours pas compris que l’on ne joue pas avec une école maternelle et que l’on ne fait pas confiance à une quelconque norme dans ce contexte, il a enfin pu dire devant le conseil municipal du 25 juin 2018 (p 23 du cr, une lecture utile pour les hésitants) :
« …ce risque … n’est pas plus élevé que les vapeurs d’échappement que respirent nos enfants à longueur de journée le long de la départementale …»

Une vision d’avenir, un peu plus ou un peu moins de pollution pour nos jeunes enfants, où est le problème pour un maire 2020?

Nous le voyons donc mal seul à bord, sans le bon sens modérateur d’un JL Fabre et sans une équipe charpentée, expérimentée et susceptible de peser efficacement sur ses décisions, au moins les malheureuses.

On reverra aussi ci après ce qu’il peut écrire contre l’AdéFa et son président qui ont le grand tort d’avoir attaqué son PLU et de préférer son concurrent.

Cette préférence va toujours clairement vers Marco Orfeo qui a su réunir en quelques mois un collectif de personnalités locales diverses, expérimentées, efficaces dans leurs activités passées, et susceptibles de redonner du sens à la gestion de notre commune, après ces 6 années perdues.

Les Fayençois trancheront et l’AdéFa restera attentive à la préservation de notre site, en toute indépendance, quoi qu’il arrive.

Rappel d'un billet précédent de la campagne des municipales.

2 commentaires:

  1. Irène Geay; une femme active dans la vie associative et l'organisation d'évènements. Mais pourquoi diable s'entête-t-elle à vouloir faire de la politique??? Après l'épisode Egea en 2014, elle était de retour en mars 2020 mais Covid-19 et report du 2è tour au 28 juin, elle s'est désisté... certains de ses co-listiers l'ont laché dit la rumeur. Et comme du temps d'Egea, la voilà qui soutiendrait Henry dit encore la rumeur! C'est du clochemerle.

    RépondreSupprimer
  2. Curieuse femme pourtant, la voilà qui parle de "voyous parachutés et de businessmen" sur la page facebook de Bernard Henry pour qualifier la liste Orfeo composée de fayençois "historiques" pour sa quasi totalité.
    Et son hôte n'y trouve rien à redire, mais sait il gérer sa page? s'il n'est pas engagé dans une spirale dangereuse?

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.