mardi, novembre 10, 2020

Pays de Fayence: Rappel des caractéristiques du territoire

Situé à l’extrême Est du département du Var, à proximité du département des Alpes Maritimes, le Pays de Fayence compte environ 28471 habitants (INSEE 01/01/2020). Il est composé de 9 communes depuis le 1er janvier 2014, sur une superficie totale de 402 km², rassemblées au sein de la Communauté de Communes du Pays de Fayence.  Ce territoire du Haut-Var est néanmoins isolé des principaux bassins administratifs et économiques, tels que Draguignan – Fréjus/Saint-Raphaël, Grasse et Cannes, qui sont situés à plus de 30km (±45 minutes de trajet).

Le Pays de Fayence a hérité d’un passé agricole à travers la culture (céréales, vigne, oliviers, vergers), l’élevage, l’exploitation des fleurs à parfum, du mimosa... De plus, les 9 villages perchés, en gardant leurs traditions locales et leur authenticité, ont su développer le tourisme au cœur même des villages.

L’activité économique s’est concentrée dans la plaine au pied des villages, le long de la RD 562, qui relie Grasse à Draguignan; cet axe constitue le principal accès pour desservir les villages et pour relier au  département voisin, les Alpes-Maritimes, par la connection à l'autoroute A8.

L’activité économique du Pays de Fayence est principalement orientée vers:

  • Le tourisme, en raison des nombreux sites pittoresques, du lac de St Cassien, des gorges de la Siagne, du golf de Terre Blanche et du centre international de Vol à voile,
  • Le commerce, principalement le long de l’axe routier RD 562,
  • Le bâtiment, en raison de l’évolution démographique continue,
  • Le tertiaire, notamment dans le domaine de l’immobilier, des services aux entreprises et aux particuliers,
  • La production agricole, pars l’élevage, la vigne, le maraîchage, la culture du mimosa et des plantes à parfum,

La population en Pays de Fayence a été multipliée par 3.7 entre 1968 et 2014 (46 ans 2.9% en moyenne annuelle mais 3.4% de 1968 à 1996), avec un solde migratoire élevé, à cause notamment des difficultés à se loger dans l’ouest des Alpes Maritimes, et à l’attractivité du Pays de Fayence en raison des possibilités de construire et de la qualité de vie à la campagne. Les villages sont restés intacts, quasi figés dans le temps... La population immigrée s'est installée à la périphérie des villages dans les espaces agricoles,  naturels et forestiers, dans un processus de mitage:  un habitat très dispersé  sur de grands terrains; une consommation foncière excessive que les PLU des communes, la communauté de communes et leurs services de l'urbanisation,  tentent d'arrêter en pronant la densification de l'existant et des groupements d'ensembles immobiliers. Cette tendance est accentuée par la loi Alur.

La population active est toujours en légère augmentation (1.1%-1.3%), liée non seulement au développement de l’emploi sur le territoire: administrations, écoles, commerces et  services résidentiels,  qui suivent la croissance de la population,; croissance qui est toujours due  à l’attractivité pour les actifs travaillant dans les bassins d’emplois limitrophes. Près de 70% des actifs du Pays de Fayence travaillent en dehors de leur commune de résidence, ce qui se comprend aisémment;  et  35%  travaillent dans les bassins d'emploi limitrophes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.