samedi, février 06, 2010

Dailymotion - Hugo Chavez a Copenhague Tout est dit!

5 commentaires:

  1. Des mots simples, un vocabulaire restreint, une haute et large vision de ce que pourrait être l'avenir.

    RépondreSupprimer
  2. s.s : d'UGO CHAVEZ vous parlez d'une large vision de ce "pourrait être l'avenir" ! ?? - pourtant au milieu d'une déclaration confuse il s'est laissé à dire, qu'il n'avait pas encore de billet pour la navette spatiale, promise à chaque chef d'état pour rejoindre d'hôtel de l'espace. AVEC VUE IMPRENABLE SUR LA TERRE, là où ces "gusgusseS" nous prédisent un avenir merveilleux. Il y a de quoi en rire, c'est bon pour le foie !

    RépondreSupprimer
  3. @Grenade;
    Si je peux me permettre, sauf erreur, je crois que vous avez mal compris ce qu'Hugo Chavez veut dire. Il stigmatise les gens qui croient que l'homme va pouvoir s'échapper dans l'espace cosmique quand nous aurons fini de consommer notre planète terre - une toute petite partie de l'espèce humaine priviliégiée, soit parce qu'elle aura survécu, soit parce qu'elle aura l'argent pour prendre le vol... Les astronomes et les cosmologues s'interrogent: le cosmos est-il plein de satellites où la vie a pu se développer comme chez nous, jusqu'à quel niveau et sous quelles formes??? ou sommes nous les seuls dans l'univers? alors on peut toujours penser en futurologues et se dire qu'un jour avec notre super intelligence et notre technique on parviendra à y aller et à recommencer le processus de la vie humaine. Mais la réalité est sans doute que nous sommes prisonniers de notre planète. Hugo Chavez dans son discours reprend toutes les idées dans l'air du temps, des grands penseurs et scientifiques, en matière de développement économique, le programme du millénaire des nations unies, le changement climatique, la rapidité de l'évolution culturelle et technique comparée à la lenteur de l'évolution génétique; il cite Hervé Kempf et son livre "Comment les riches détruisent la planète" et Martin Rees et son livre "Our final hour" (notre dernier siècle), qu'André Lebeau reprend largement dans son livre "L'enfermement planétaire". Hugo Chavez ne dit rien de personnel dans ce discours, rien de marxiste-léniniste" qu'il est. Ce discours aurait pû être prononcé par Jean Louis Borloo, ou Nicolas Hulot ou Yann Arthus Bertrand et bien d'autres semblables. Mais Hugo Chavez, c'est le Vénézuela producteur majeur de pétrole dans le monde; et c'est un tribun qui sait s'adresser aux foules; c'est son talent et c'est pour cela qu'il est président de son pays. Voir sa biographie.

    RépondreSupprimer
  4. mr pratclif : Je pense (peut-être) avoir compris entre les mots, mais si à la maison, tout le monde crève de faim, avant d'envoyer des sondes dans l'espace j'essaye de nourrir convenablement ma famille et les "invités". SUREMENT LES SCIENTIFIQUES y voient un grand intérêt, je reconnais que c'est passionnant, mais il y a un petit hic, c'est que, dans certains commentaires vous parlez de la faim dans le monde, pendant que certains ont la tête dans les étoiles... financement de tous les pays du monde par la contribution
    des gens de la "terrrre". c'est vrai que là, j'ai la comprenette difficile.

    RépondreSupprimer
  5. Chavez, le président d'un pays assis sur une rente pétrolière peut toujours faire le donneur de leçons. Imaginez sa position, demain, si plus aucun pétrole ne sort de son sol. Pour le coup la démagogie du monsieur aura fait long feu. Il ne lui restera plus que sa haine de l'Amérique qui, elle, semble sans limite.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.