mercredi, novembre 05, 2014

Newsletter de François Cavallier, Vice Président du Conseil Général - Maire de Callian - NOVEMBRE 2014 - N°31








banniere2

Edito : des clichés à la peau dure

Je l'aurai souvent entendu dire, et y compris au moment de l'élection communautaire : un cliché tenace voudrait que notre territoire ait vu ses budgets routiers dépouillés au profit des autres territoires, par exemple au profit de la Dracénie au moment des inondations de juin 2010, ou encore au profit du tunnel de Toulon. C'est très représentatif du dénigrement systématique du Conseil général qui tient lieu de ligne de communication à quelques élus, y compris à ceux que cette collectivité a pourtant le mieux servis. Quand le Département aura disparu, il leur faudra changer de disque et de bouc émissaire...
Il m'incombe donc de rétablir la réalité chiffrée. Je me suis procuré le cumul des montants des travaux routiers opérés par le Conseil général du Var, listés ci-dessous par territoire. Puis, ces chiffres ont été pondérés par le nombre d'habitants, pour aboutir, sur la colonne de droite du tableau ci-dessous, au total par habitants. Les résultats sont clairs : notre canton est le deuxième territoire le mieux servi de notre département, non pas derrière l'aire toulonnaise, mais derrière le golfe de Saint-Tropez, en raison d'une circonstance exceptionnelle, c'est-à-dire les travaux de la RD 25. Le même tableau sur la période 2001-2007 mettait notre territoire en première position. Précisons que la participation au tunnel de Toulon est incluse dans ces chiffres.
Travaux sur réseau routier
TOTAL 2007-2014
Par hbaitant
AIRE DRACENOISE
53,6
0,56
COEUR DU VAR
6,6
0,18
FAYENCE
12,6
0,56
GOLFE DE ST TROPEZ
43,6
0,78
HAUT VAR VERDON
8,0
0,32
PROVENCE MEDITERRANEE
160,4
0,29
PROVENCE VERTE
44,0
0,43
VAR ESTEREL
23,6
0,22
TOTAL
352,4
Il est donc démontré que la solidarité départementale existe bel et bien, et qu'elle ne s'exerce pas à notre détriment, mais à notre avantage. Il paraît qu'on ne s'aperçoit de ce que l'on avait que quand on le perd : je ne sais ce que ces chiffres deviendront une fois que les routes seront devenues des compétences régionales, si le projet de réforme territoriale qui doit être discuté dans quelques jours va jusqu'au bout.

Actu : nouvel accès routier au canton, l'étude est publiée

En ce 4 novembre, les services routiers du Conseil général du Var sont venus présenter aux maires de la communautés réunis en bureau les résultats de l'étude d'itinéraire pour le nouvel accès routier au canton de Fayence. On en connaît l'enjeu : résoudre l’engorgement de la RD 562 mais aussi équilibrer l’aménagement de notre territoire. Pour ne pas donner prise à l'argument selon lequel le tracé imaginé en 1992 (nom de code RD 101) avait été choisi dans l'urgence et par défaut, il fallait recenser tous les autres nouveaux accès possibles au pays de Fayence. L'étude qui les a listés, analysés et comparés est à présent disponible, et téléchargeable sur mon site lien. C'est un outil d'aide à la décision, et d'alimentation du débat local. A nous d'arriver au consensus le plus large possible sur un tracé : il serait inutile sans cela d’espérer obtenir une D.U.P. au vu de la très grande réticence de l’Etat sur le principe même d’une route nouvelle.

Echos : la CDCI, une mobilisation gagnante pour les élus du pays de Fayence

La commission départementale de coopération intercommunale s'est recomposée, suite aux élections municipales de mars 2014, sous l'égide du nouveau préfet du Var. Cette commission est l'instance de concertation qui est chargée de la carte des intercommunalités, carte qui va être amenée à évoluer en application de la prochaine réforme territoriale. Pour ce qui nous concerne, l'enjeu est toujours le même : préserver notre identité de villages perchés (identité que l'arrivée de Bagnols-en-Forêt dans notre périmètre intercommunal renforce) et rester à l'abri d'un rattachement, que beaucoup imaginent encore, avec la communauté d'agglomération littorale organisée autout de Fréjus et de Saint-Raphaël. Quatre maires de notre communauté (Bagnols, Callian, Mons et Seillans) figurent parmi les 32 membres de cette commission, et nous avons si bien manoeuvré que nous nous retrouvons à faire partie, tous les quatre, de la formation restreinte à 16 membres de cette commission. De quoi assurer significativement nos arrières !

Humeur : une cuvée militante du festival de quatuors à corde

La semaine de quatuors de la 20ème édition aura pris un visage bien singulier : l'excellence musicale était bien au rendez-vous, mais entachée cette année d'un mouvement de dénigrement orchestré par les prestataires que le contribuable local paie à prix d'or pour organiser ce festival ! J'ai ainsi été décrit par cette petite caste comme un "opposant de toujours" à un festival auquel j'ai fait verser plus de 632 000 euros de subventions depuis que je suis conseiller général... Sur la forme, une telle entreprise de manipulation du public (à grand coup d'anathèmes et d'attaques nominatives) orchestrée par un prestataire à l'encontre des élus qui le paient relève évidemment du pur scandale. Sur le fond, les raisons que les élus ont de réfléchir sont plus que légitimes : le festival a perdu la moitié de son public depuis 2007, il coûte 170 000 euros par an, et il confond parfois excellence et condescendance. Nous sommes donc parfaitement dans notre rôle en réfléchissant, non pas à une disparition, mais à un reformatage du festival de quatuors à cordes. Ce n'est pas aux élus de rendre des comptes aux prestataires, mais c'est, au contraire, aux prestataires de rendre des comptes aux élus, et, enfin et surtout, aux élus de rendre des comptes aux citoyens.

Les subventions du moment

Capture decran 2014-11-04 a 18.13.44


Agenda : quelques dates des jours à venir

7/11 : AG des exploitants agricoles (Tanneron)
9/11 : clôture du ciné-festival (Montauroux)
11/11 : ouverture du festival Bagiliba (Montauroux)
15/11 : AG des maires du Var (Vidauban)

Et aussi, sur le site :

L'étude d'itinéraire pour le nouvel accès au pays de Fayence
La Région Paca et le CG83 au banc d'essai : tableaux des subventions
Lettre à mes collègues maires

8 commentaires:

  1. heureusement qu'il bosse avant d'aller en Haïti se plaindre du confort de ses administrés. A force de prouver cela devient suspect. Favoriser le festival de l'andouillette, sans S, c'est digne d'un Bourvil, mais on gagne en y trouvant la fève.
    FAUT BIEN EN RIRE

    RépondreSupprimer
  2. Entre Haïti et la Thaïlande ..

    heureusement qu'il bosse .

    RépondreSupprimer
  3. L'andouillette ça sent pas bien bon .

    RépondreSupprimer
  4. La ferme photovoltaiiiiique à quoi sert elle ?

    RépondreSupprimer
  5. J'chui ben content d'apprendre que nous sommes des privilégiés dans le Canton. Même si on n'y croit pas beaucoup, l'idée fait quand même plaisir. Merciiiiiiiii Si la comparaison doit se faire avec Haiti, alors il ne reste plus qu'a dire que l'on se sent beaucoup mieux dès que l'on arrête de se mettre des coups de marteau sur la tête. "Il est marrant ce cheval", comme disait mon oncle.

    RépondreSupprimer
  6. On ne fait pas d'un âne un cheval de course .

    If you seeeeeeee what I mean .

    RépondreSupprimer
  7. Toujours de la rancœur dans cette preuve par neuf..... pour ne pas dire "épreuve par neuf". Cela ne tourne pas rond... comme le rond point d'Agora, déplacé en douceur du projet initial ? Mais à tous maux, un remède : là, venue ; à l'ouest dédain !
    Jean Rigola

    RépondreSupprimer
  8. CHRÜTERCHRAFT

    C'EST AAAAHHH

    Jean Ricola.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.