mercredi, octobre 07, 2015

Inondations les 3 et 4 octobre 2015 sur la côte d'azur: réflexions

Alors que le bilan est 21 morts ce 7 octobre (pas définitif selon la préfecture), après le déluge et les coulées de boue qui ont frappé le littoral de la Côte d’Azur le week-end, la catastrophe repose la question des constructions en zone inondable et des prévisions de Météo France   Un article de Samuel Laurent (le Monde) aborde les évènements et leurs conséquences sous l'angle administratif de l'aménagement du territoire par les pouvoirs publiques. Mais il omet l'essentiel à mon sens: l'interaction entre le territoire, la croissance de la population, la croissance économique et de la prospérité, la croissance de tous les biens immeubles, meubles et infrastructures, et ce que l'on peut grouper dans le concept de l'urbanisation comme l'aborde l'article.  Suite...
 Ces évènements devraient inciter nos décideurs à les prendre en compte dans l'élaboration de nos PLU et du SCoT. Densifier, densifier.... avec quels inconvénients et quels risques. Car la survenance d'un évènement météorologique de même nature est possible un jour ou l'autre chez nous; notre réseau hydrographique est de même nature que celui de l'arrière pays de la côte d'azur. L'habitat  dispersé est alors un avantage. L'urbaniste qui intervenait à C dans l'Air l'a expliqué. Donc pas d'idéologie. De tels évènements climatiques sont peu fréquents, même rares, car ils ne surviennent pas tous les jours et ils frappent des territoires différents; mais s'ils frappaient le notre, nous aurions les mêmes effets dévastateurs dans la plaine vers le Riou Blanc. C'est donc la croissance de la population dans notre territoire qu'il faut freiner pendant qu'il est encore temps de le faire.

10 commentaires:

  1. Cher Pierre,
    Je me suis déjà exprimé sur ce sujet mais j’espère que notre commune va enfin réagir face au danger des inondations. Toujours plus de constructions dans la plaine alors qu'elle est classée sur une partie en zone inondable! N'est ce pas irresponsable? Et la loi Alur qui va augmenter les possibilités de constructions sur les terrains. Je vous invite à cliquer sur le site du bon coin, terrain à Callian: Plein de terrains de petite taille qui n'étaient pas constructible avant la loi Alur. Une plaine plus urbanisée est une plaine imperméable donc une augmentation du ruissellement. A suivre, prochaine catastrophe...

    RépondreSupprimer
  2. La loi ALUR est une loi coco-socialo, donc une vache sacrée. Acceptez d'en subir les conséquences et ne vous plaignez pas. Applaudissez : ils pensent pourvous.

    RépondreSupprimer
  3. C'est exactement ça, ils pensent pour nous. Ou plutôt ils sont le chefs et nous n'avons qu'à obéir. Voir ce billet et les commentaires dont les miens.

    http://goo.gl/43x9OU

    RépondreSupprimer
  4. Effectivement on est bien en plein "délire", enfin, si certains y trouvent un quelconque réconfort...

    RépondreSupprimer

  5. Trop tard pour préserver les paysages et la plaine? Je ne crois pas. Nous ne reviendrons pas en arrière mais nous devons empêcher ceux qui pensent qu'ils sont les chefs et que n'avons qu'à obéir jusqu'aux prochaines élections, de faire les erreurs qui un jour produiront les catastrophes comme la semaine dernière dans les AM ou en 2005 à Draguignan. Notre réseau hydrographique est moins étendu en surface, depuis Gabre Camandre Camiole Chaudran. mais quand un jour ce réseau et sa topographie seront touchés par un violent orage, les dégâts.seront considérables dans la plaine, faisant tout.perdre à ceux qui y ont leurs biens voitures et moyens de travail. Voulons nous devenir un autre lieu de désastre?
    Nous sommes maîtres de nôtre territoire et nous devons exercer notre pouvoir collectif pour empêcher nos élus.d'être influencés par des idéologies de la technocratie. Car nos élus sont pour la plupart incompétents, dans les domaines qu'il faut traiter. Ils ne peuvent que se fier aveuglement aux zexperts et à leurs récits si bien structurés; mais eux aussi peuvent se tromper. Densifier, densifier faire du social.alors que la demande n'est pas cela. Densifier c'était le maitre mot et après cela on fait des cérémonies d'hommage.aux victimes. Hollande vient se recueillir et promettre que les assurances interviendront. Et les assurances ne paient que sur factures ou ce qui est vieux mais qui sert encore est payé comme à la casse. Et on n'a pas de quoi le remplacer avec l'indemnité recue.

    Mes amis du pays de fayence , prenons notre pays en.mains. Sus aux prédateurs aux gens qui dorment en réunion et à ceux qui ne décident jamais rien. Ce blog est le lieu idéal pour agir. Commentez, réagissez dénoncez gabegie, et inefficacités. J'ai remis les commentaires en anonyme puisqu'il semble que personne dans notre petit.pays ne sait comment s'inscrire. Mais pas d'attaques personnelles de caractère diffamatoire qui mettrait le blog en difficulté.
    Densifier superdensifier c'est la recette pour plus d,instabilité et de désastres.

    RépondreSupprimer
  6. Arrêter de construire, aménager la plaine, y voir des commerçants prospères et bien installés, accessibles à tous de manière agréable, en voiture à pied et en vélo.

    RépondreSupprimer
  7. Voyez Mandelieu et ses collines remplies à craquer de villas... et en bas toutes les voitures emportées par les eaux, la boue dans les maisons et tout perdu ou à jeter. Ce genre d'évènement arrivera encore quelque part où les conditions topographiques et le réseau hydrographique sont similaires. Voyez le Riou blanc, la Camiole et la Camandre! rien n'est anticipé pour une telle éventualité; Idem pour les rûs qui descendent vers la place des Esterets du Lac...les eaux descendant des collines et du chemin des crêtes. Évidemment nous sommes là "pour obéir" et ne jamais rien dire d'autre que des compliments à nos chefs.

    RépondreSupprimer
  8. Ne vous emportez monsieur Ratcliff !
    je partage entièrement votre agacement et énervement surtout ayant vécu avec les miens à plusieurs reprises les conséquences de catastrophes naturelles A trois reprises ces 7 dernières années..
    "Naturelles" mais largement amplifiées par l'Homme et en particulier les élus de tout bord en charge de la sécurité des biens et personnes.
    Malheureusement c'est "dame nature "qui aura le dernier mot.
    Sauf sursaut citoyen !
    Merci d'avoir laissé une expression "Anonyme"
    J'interviens régulièrement sue votre blog depuis quasi le début et sur différents sujets mais d'autres intervenants le plombe régulièrement avec des commentaires totalement absurdes voir même une certaine frénésie.
    A bientôt et continuons le débat.....

    RépondreSupprimer
  9. Merci M Ratcliff, vos propos rejoignent les miens. Mais comment la commune maintenant pourrait contrer la loi Alur et stopper les constructions dans la plaine? Devons nous attendre une catastrophe pour voir M Holland débarquer en hélicoptère et reprocher au maire la sur-construction? Et les propriétaires ne vont ils pas encore trouver des ruses pour contourner les règles des zones inondables et toujours construire plus! Et d'ailleurs quelles sont réellement ses restrictions en zone inondable à Callian.... pas de grandes différences par rapport aux autres zones constructibles!!

    RépondreSupprimer
  10. Monsieur Ratcliff,
    Un mois après les inondations du 06, je déplore l'absence de réaction de nos élus pour éviter une telle catastrophe chez nous. Rien n'a été décidé dans les communes pour protéger la plaine. Vous nous avez averti d'un projet de construction rue du Dayan qui vous avez étonné. Plus de maisons sur une petite parcelle! Qu'arrivera t il à notre plaine en cas de catastrophe! Est ce que nos élus vont prendre enfin des mesures!

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.