mardi, janvier 26, 2016

Réflexions sur l'habitat diffus, l'étalement urbain et la consommation d'espace.

Je partage ici une réflexion sur l'habitat  "diffus", l'étalement urbain et la concentration... En ce temps d'élaboration de PLUs et de SCoT cela me paraît utile. Ma réflexion me vient à la vue de Saint-Cézaire depuis le chemin des Louquiers à Mons. On voit le vieux village et son habitat concentré  à droite et au nord, l'étalement urbain. On sait que cet étalement se poursuit vers le Sud-Est le long de la route vers le Tignet (photo Google earth). L'étalement urbain est encore plus impressionnant sur les communes du Tignet, Peymeinade, Spéracedes et Cabris (photo Google earth).  Chez nous en pays de Fayence l'évolution est la  même pour  Callian-Montauroux et pour Tourrettes-Fayence à partir des villages anciens..... Suite...

23 commentaires:

  1. Veuillez faire le calcul de la surface constructible par rapport à la surface totale de la commune et ensuite on pourra parler d'urbanisation à tout va sur Montauroux !
    Sans ce calcul les paroles ne sont que paroles !
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  2. Une simple vue aérienne est édifiante, pas besoin de noyer le poisson avec des calculs à la noix.

    RépondreSupprimer
  3. Je propose cette réflexion entre nous dans la perspective de l'association "force et confiance" et de ses rencontres le premier jeudi du mois. J'aimerais que ce soit l'occasion pour les lecteurs d'échanger sur un thême important de notre collectivité, sans polémique comme vous commencez à le faire, comme premier commentateur. Pour une grande part de la population actuelle, nous sommes venus ici précisément en raison des caractérisiques de l'étalement urbain. Et comme le suggère le billet, il y a de grandes différences dans cet "étalement". Je sais où vous êtes, un ensemble groupé [lien], un élément de ces différences. Votre remarque appellerait de pouvoir représenter sous forme de cartes 1990, 1999, 2008, 2015, l'évolution de la forme ectoplasmique de l'habitat, accompagnant la croissance de la population que j'ai tablée [ici]. Nous n'avons pas cette donnée; et Citadia à ma connaissance non plus; Google Earth ne publie pas d'historique. C'est un travail de géographe. Il y a les cartes d'état major et de l'IGN. Mais cela ne doit pas empêcher les lecteurs d'avoir des avis sur la question. Lors de mon travail sur la fibre optique en pays de Fayence, j'ai eu l'occasion de visiter tous les quartiers de Montauroux; de constater des permis en cours partout; des permis qui reflètent les raisons pour lesquelles les gens viennent s'installer et continueront de venir si on le permmet: justement en rapport avec l'étalement urbain. Merci aux lecteurs de contribuer à la réflexion.

    RépondreSupprimer
  4. Les élus de l'urbanisme de Montauroux devraient pouvoir répondre assez facilement puisqu'ils détiennent le POS donc la surface constructible et connaissent la surface totale de la commune.
    Si mes souvenirs sont bons il y aurait de 2/3 de la surface de la commune en espace vert non constructible.
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  5. Exactement. Les vues satellite google earth sont très récentes. Mais comme je l'ai dit on n'a pas les vues d'il y a dix ans ou plus...

    RépondreSupprimer
  6. Monsieur Ratcliffe,
    la vision du passé se trouve dans les archives de la mairie au service de l'urbanisme.
    D'abord via le Pos antérieur à 2001, puis celui de 2001 où une étude d'un cabinet de projet du POS avait recensé beaucoup de données.
    Mais il faut prendre en compte que les Estérêts du Lac à eux seuls ont augmentés les surfaces bâties plus de 450 villas, la population environ 1300pers et cela est le résultat de la vieille gauche d'avant 1989 ! dont la commune a été victime !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un lecteur me dit que krempf avait pour but de devenir la capitale du canton. Les esterets du lac s'inscrivaient dans cette stratégie. Aujourd'hui une bonne partie des habitants des esterets se considerent hors de montauroux; vont aux adrets ou à st Raphaël. Ils se verraient bien indépendants. Bretons, catalans ou corses quoi. Mais cela a peu de rapport avec notre sujet. Quoique, si on considère les esterets comme un village et qu'on veuille étendre.

      Supprimer
  7. Désolé mais natif de Montauroux, j'ai une bonne partie de l'historique de la politique de la commune et je veux rectifier les propos de votre lecteur car la vraie raison de Krempf pour créer les Estérêts du Lac était purement politique ! Les Estérêts du lac a été une volonté des syndicalistes de gauche de la Thomson de créer une coopérative de gestion immobilière pour se regrouper dans un lotissement. D'ailleurs ils ont élargi ensuite le recrutement ( CFDT, CGT) dans mon ancienne société nommée à l'époque Aérospatiale, dont certains cadres sont résidents à ce jour ainsi que l'ancien gestionnaire de la Coopérative. Donc mes propos sont vérifiables et je pense que certains anciens employés de la Mairie doivent se rappeler de tout cela et même d'autre détails sur les coups de téléphone de Krempff à george marchais pour obtenir le droit de constuire !
    Je peux rajouter que pour créer ce lotissement le maire Krempf a dû faire des échanges de terrain avec la commune des Adrets et en plus leur reverser une somme de 700 000francs. Vous pouvez vérifier avec le Secrétaire Général de mairie des Adrets qui était déjà là à cette époque.
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  8. Pourquoi commencer par "désolé"? Décidément vous êtes incorrigible. Et cette information utile n'a que peu de rapport avec le sujet du billet.

    RépondreSupprimer
  9. Que nous contrôlons, maîtrisons l’habitat, je suis le premier à être d’accord ! Que la municipalité retire des droits de construire acquis via le POS actuel, là j’y suis totalement opposé car c’est une pure injustice ! Les droits acquis doivent rester via le PLU !
    Je voudrai rappelé qu’en 1960 nous étions 4 ou 5 maisons dans la plaine et que nous nous n’avons jamais refusé la venue de nouveaux habitants sur la commune et que je rassure les lecteurs nous n’étions pas de riches propriétaires car nous avions été esproprié du lac et avons dû racheter. Or à ce jour si je comprends bien tous ces « étrangers » qui ont pu bénéficier d’un droit à construire, voudraient que l’on modifie le POS via le PLU en retirant des droits acquis ! Cela signifierait maintenant que j’ai eu ce que je désirai les autres pas question qu’ils s’installent !
    Sans commentaires mais à méditer, un peu de bon sens et d’honnêteté seraient les bienvenus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est un des points clés du sujet. Bottero en était pleinement conscient.

      Supprimer
  10. Alors je vais recadrer mes propos par rapport à votre billet oui l'étalement Urbain existe sur Montauroux et c'est d'abord la verrue des Estérêts du lac excentrée à 7km du centre de la commune.
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  11. Anonyme du 27 janvier, 2016 16:58 c'était mon texte
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  12. A cette époque je faisait parti de la commission de l'Urbanisme et j'ai assisté à beaucoup de réunions sur ce sujet en 1989 lorsque nous avons pris la mairie, et une question s'était posé ! Doit on faire vivre ce début de lotissement avec environ 13 villas construites sachant que 450 allaient venir ensuite ou laisser la coopérative partir en faillite car elle y était ! Le Maire Bottero et sa majorité d'élus avaient décidé de sauver la situation sachant tous les impacts qu'aurait un tel lotissement sur la commune en matière de frais de fonctionnement...en faisant passer les restant de cette coopérative vers un lotisseur privé.
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  13. Je suis d'accord avec presque tout les propos de Michel GRAILLE, à quelques nuances prés !

    Pour Les Estérets, c'était pas politique pour le bien de Montauroux, mais politique pour le parti... C’était pas explicite

    Pour l'habitat diffus :
    Je me souviens d'un conseil municipal, j'avais entre 11 et 12 ans et Jacques Krempf, nous avait présenté, une maquette de Montauroux avec une seconde "couronne" afin d'encadrer la futur route de contournement du village...
    A l'époque, on parlait déjà d'un paysage "mité" par les constructions individuelles...

    Je comprends le désarroi de Michel GRAILLE sur son droit à construire qu'il perdrait en passant du POS au PLU.
    Il peut toujours construire sous POS avant la promulgation du PLU...

    Le PLU n'est pas une volonté de la commune, c'est la loi qu'il l'impose, et oui l'objectif est de densifier les zones d'habitat existantes, à travers la loi ALLUR entre autre...

    RépondreSupprimer
  14. Monsieur BORSI,
    personnellement je ne suis point inquiet sur le droit à construire, car je n'ai plus de terrain à construire, mais mes commentaires ou interventions sont comme lorsque j'étais élu, uniquement dans la défense des intérêts des citoyens de Montauroux.
    Certes le PLU n'est pas la volonté des maires mais leur rôle est aussi de mettre tout en oeuvre pour défendre les droits acquis et l'intérêt de leur citoyen et par la même éviter qu'ils soient victimes d'injustices.
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer
  15. "mes commentaires ou interventions sont comme lorsque j'étais élu, uniquement dans la défense des intérêts des citoyens de Montauroux" bravo en matière d'autosatisfaction et de langue de bois ce monsieur ne craint personne, pas même Zorro !

    RépondreSupprimer
  16. Vous êtes totalement hors des propos du billet, vous n’apportez rien de constructif au sujet et connaissant un peu la personne que vous critiquez, il n’a jamais eu la langue de bois, bien au contraire.

    RépondreSupprimer
  17. Je reviens sur la loi Alur. En supprimant la surface minimale pour construire, les gens peuvent obtenir un permis de construire pour un terrain et construire plusieurs maisons dessus - en moyenne un logement c'est 2.5 personnes. Cela signifie que la commune de Callian ne pourra pas atteindre l'objectif de limiter la croissance de la population à 1.1% en moyenne sur les 10 années à venir. La croissance de la population sera celle que le flux migratoire voudra, en foncction de l'attractivité de la commune et des zones constructibles du PLU. La commune devra donc suivre et s'adapter à l'accroissement de population qui en résultera.

    RépondreSupprimer
  18. la commune peut ne pas subir les conséquences de la loi Alur. Les calliannais ont votés pour une limitation des constructions en élisant M Cavallier et je crois que la modification du PLU ( venez la consulter en mairie ) permettra de revenir à une plaine verte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas besoin de de rendre en mairie. Tout se trouve dans le blog aux rubriques plu et/ou Callian. Si vous ne trouvez pas, je vous mettrai le lien.

      Supprimer
    2. Votre site très complet ne comprends pas encore la modification n°1 du PLu que l'on pourra consulter à partir du 22 à la mairie. J’espère que le PLU prendra enfin en compte les zones inondables. Car pour en revenir à votre sujet de l'habitat diffus, je pense que l'on peut créer une nouveau lotissement prévus pour un habitat concentré en prévoyant des bassins de rétention d'eau mais je me méfie d'un sur-remplissage des terrains en habitats diffus, car là aucune réflexion sur la gestion du ruissellement...

      Supprimer
  19. Désolé mais sous François Cavalier DIA a été construit et d'autres où je ne vois pas de vert !
    Aucun respect de l'architecture provençale ! de l'industriel ! alors maintenant qu'allez vous faire ? peindre en vert les bâtiments ? Mac Do aussi ?
    Vous allez détruire ces bâtiments et replanter des vignes et de la luzerne ? ou interdire toute nouvelle construction sur des terrains constructibles ?
    Merci de préciser
    Michel GRAILLE

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s'exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.