jeudi, mai 04, 2006

RD101: des associations se mobilisent:

7 commentaires:

  1. Je suis surpris par le texte que vous publiez sur la RD101, texte anonyme et vraiment faible (au moins, supprimez les fautes de français et d'orthographe!). Le respect de la démocratie n¹est pas le fort des auteurs de ces textes, qui ont présumé de l'accord de leurs mandants (je connais de
    nombreux membres des associations susdites qui n'ont pas été avisés de la publication d'un tel texte) et qui, surtout, méprisent ET le réalité de l'opinion ET celle du suffrage universel. La seule chose honnête à dire (vous aviez commencé l'autre jour à reconnaître que si même les oisifs
    d'ultra-gauche qui fréquentent votre site n'arrivaient pas à produire entre eux un sondage négatif sur la RD 101, il fallait peut-être s'interroger), c'est que cette route doit être faite parce que les électeurs du canton ont
    voté en 2001 pour qu'elle soit faite.

    François Cavallier

    RépondreSupprimer
  2. Merci de lire... le principe de ce blog c'est de permettre l'expression des points de vue, en faisant attention à ce qui est dit.
    Si comme vous le dîtes, et je le crois aussi, la majorité des habitants est pour la RD101,
    alors l'action de ce collectif d'associations apparaîtra à contre courant; s'ils entreprennent d'autres actions, ce sera l'occasion pour vous de compter les anti...

    Je reste opposé au principe d'une route supplémentaire qui esquintera un massif forestier de grande valeur floristique et faunistique, mais je veux rester neutre et objectif et garder ma liberté d'expression. Le dossier que j'ai préparé, qui est toujours consultable en ligne, notamment le dernier message que vous citez, en est la preuve.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  3. Que diable, M. le Conseiller Général! Pas de panique! On calme le jeu; on se lit, on se parle, on s'écoute, mais on ne brandit pas les armes, même si certains propos ou agissements agacent.
    Lorsque l'on est un élu, théoriquement on ne connait pas tous ses électeurs; il se trouve souvent que parmi ces derniers il y ait des personnes qui ne partagent pas l'intégralité du programme présenté par le candidat. Je crois me souvenir qu'en 2001 il n'y a pas eu que les électeurs appartenant à votre classe politique qui ont permis votre élection ...
    Bien cordialement.
    Michel COULOMB

    RépondreSupprimer
  4. François Cavallier fustige ce manifeste dans un commentaire pointant des fautes d'orthograpohe et de français... le manque de démocratie des auteurs et leur ignorance de l'opinion favorable selon lui à la RD101.

    Je trouve sa réaction surprenante car ce manifeste est particulièrement mesuré dans tous ses aspects; il demande un moratoire pour la RD101 et souhaite que l'on examine plutôt le renforcement du réseau existant (D37, D562 et D4).

    Si FC a bien été élu CG en 2001 avec l'engagement de réaliser cette RD101, il n'est pas interdit à ceux qui pensent autrement aujourd'hui, même s'ils sont minoritaires pour le moment, de vouloir exposer leur point de vue aux habitants du canton.

    RépondreSupprimer
  5. Je croyais qu'en démocratie, ce sont les élus qui votent les lois, et prennent les décisions.. Aujourd'hui, je m'aperçois que sont les manifestations de rue et les associations qui veulent le pouvoir .. mais diable, comment s'appelle cette pseudo-République ?? Gueulardocratie ??

    RépondreSupprimer
  6. Je réponds à ce commentaire lapidaire.

    La démocratie c'est le système politique le moins mauvais qui permet de prendre des décisions dans les différents domaines qui intéressent la vie de chacun et de sa famille, son bien-être, sa qualité de vie, etc. "Ce que l'on décide" n'a rien d'évident et d'impérieux qui permettrait de fixer toute action à l'avance et de l'imposer une fois pour toutes sans discussion supplémentaire, au nom d'une légitimité acquise pour 7 ans, lors d'une élection municipale ou cantonale.

    Le commentaire dit "... en démocratie, ce sont les élus qui votent les lois, et prennent les décisions....". D'une part, les élus tiennent leur mandat d'élections le plus souvent proches de l'équilibre. D'autre part, les propositions des candidats élus constituent une plateforme dont certains éléments sont vagues, c'est à dire qu'ils seront précisés concrètement en cours de déroulement du mandat, en fonction des réalités et des contraintes sociales et économiques. C'est précisément la concrétisation de ces propositions qui est le problème. Cela fut le cas au niveau national avec le CPE. C'est le cas au niveau local avec nombre de décisions de nos élus dont celles qui concernent l'urbanisation, la préservation des paysages et des terres agricoles, la maîtrise du foncier, la RD101. Enfin, les candidats élus le sont souvent par le jeu de reports de voix, de sorte qu'ils ne peuvent pas se réclamer d'une légitimité sans faille en ce qui concerne leurs plateformes. C'est notamment le cas de François Cavallier aux cantonales de 2001 face à Jean Pierre Bottero. Voir les résultats.

    Le commentaire poursuit "...aujourd'hui, je m'aperçois que sont les manifestations de rue et les associations qui veulent le pouvoir... mais diable, comment s'appelle cette pseudo-République?? Gueulardocratie ??" C'est ce que je qualifie de lapidaire! La démocratie telle que suggérée par ce commentaire serait donc le pouvoir sans discrétion par des élus qui exécutent les éléments vagues de leur plateforme, à leur guise et sans concertation supplémentaire avec les habitants. C'est la démocratie à la française, de Louis XIV, de Napoléon 1er, de Napoleon III, de Pétain, et de Charles de Gaulle I (celui de 1958 à 1962). Dans certains cas, ces dictatures ou pseudo dictatures ont permis de sortir de crises graves, ou de moderniser le pays à marche forcée, mais dans d'autres cas elles se sont terminées dans le bain de sang ou dans l'effondrement du pays.

    RépondreSupprimer
  7. Votre blog est un repaire de " je suis contre tout quand ce n'est pas moi qui l'ai dit!". Je ne parle pas des commentaires à vos propos, (très peu ou alors il y a censure de votre part c'est la modération des gueulardocrates) mais des "Pratclif a dit".

    L'outil informatique ne vous sert qu'à faire valoir vos idées négatives qui vous situent politiquement.

    A la lecture de vos dossiers vous êtes toujours à la recherche de grain à moudre, vous faites beaucoup de propositions : yaka,yfokon..... qui montrent une grande culture ; mais dans quel milieu associatif êtes vous engagé ??? (ça manque à votre CV ) puisque vous semblez vouloir faire avancer la qualité de vie et le bien-être des habitants du canton.!!)

    Un bénévole anonyme de mileux associatifs sans prétention essayant de toujours positiver.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.