jeudi, décembre 03, 2009

Fayence HyperU: Voies de recours contre la délibération du 29/11/2009

18 commentaires:

  1. faut il habiter la localité pour exercer ce recours ?

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que non; mais si vous n'habitez pas Fayence ou une commune du canton il est bon d'expliquer votre intérêt à agir; cela constitue un § spécifique, ajouté à mon modèle de lettre. Votre question m'amène à ajouter au modèle de lettre la mention que le Scot de la CdC à laquelle Fayence appartient est en cours d'élaboration. Si vous n'habitez pas le canton mais y travaillez, vous avez "intérêt" à agir. C'est donc à préciser dans la lettre.

    RépondreSupprimer
  3. sur les faits, l'intérêt à agir dans mon cas, c'est être solidaire d'une action qui vise à rétablir l'ordre dans une commune !

    Où il me semble que l'ancien policier de nanterre à force de "fréquenter" les voyous, a retenu d'avantage les pratiques de ceux la (quand il s'agit pour lui de donner de l'aisance à ses actes) mais continue de vouloir paraître ce bon policier anti jeunes,anti tout..., lorsqu'il s'agit de se faire "mousser" près l'opinion.
    Sur le fond,c'est être solidaire d'une action citoyenne visant montrer à nos roitelets de maires que si intercommunalité est un point d'interrogation pour eux, les citoyens ont depuis longtemps acquis la certitude qu'elle engageait l'avis des citoyens de toutes les communes.
    Je ne sais pas d'où je cause si le fils fabre sera réélu, je suis plus sur que sa carrière politique s'est bradée à super U !
    comme dit l'adage, "comme on fait son lit on se couche"

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. N'oubliez pas de préciser que Mr CAMILLE BOUGE s'était déclaré officiellement CONTRE CE PROJET.
    Tout de même un poids lourd non ?

    RépondreSupprimer
  6. Actualités Relance économique : le bon plan à la Seyne-sur-Mer comme à Fayence...

    Un an après son discours de Toulon qui annonçait le plan de relance de la France, Nicolas Sarkozy est venu, le 1er décembre 2009, dresser un premier bilan des mesures mises en œuvre pour sauver l’économie.

    « Quand on voit que la France aura la plus petite récession, on doit quand même honnêtement se dire que la politique économique conduite y est pour quelque chose! », a déclaré le Président de la République rappelant que la France, ayant misé sur l’investissement plutôt que sur la consommation, est le pays d’Europe qui résiste le mieux à la crise.


    Alors que la moyenne attendue dans la zone euro de chute de 4% du PIB, la France limitera elle cette chute à 2%.


    En défendant le plan de relance, le Président de la République a souligné le fait que « le plan de sauvetage des banques n’avait pas coûté un euro aux contribuables, que la prime à la casse avait bénéficié à 500 000 véhicules ou que la création du médiateur du crédit avait permis de sauver 160 000 emplois».

    RépondreSupprimer
  7. - le maire de Tourrettes Camille Bouge va t il exercer un recours ?

    - le conseil général représenté ici par François Cavallier va t il exercer un recours ?

    - Hugues Rebuffel président des agriculteurs, va t il exercer un recours ?

    - l'AAPCA gestionnaire de l'activité vol à voile va t elle exercer un recours ?

    La sont les questions importantes

    RépondreSupprimer
  8. Compte tenu de l'ambiance actuelle et de la chasse aux opoosants, le citoyen fayençois qui va exercer son droit de recours doit être solide, indépendant, ne pas avoir de soucis d'urbanisme ou de voierie pour pouvoir agir en toute liberté, ni maintenant, ni dans le futur
    çà s'appelle du chantage mais c'est comme çà que çà marche chez nous

    Qu'on se le dise

    RépondreSupprimer
  9. Les gouvernements ont pris les mesures nécessaires pour juguler les effets néfastes de la crise, en injectant massivement de la monnaie dans le système économique. Sauvetage de banques et institutions financières en faillite ou au bord de la faillite, facilités de crédits accordés aux banques... tout cela pour éviter un effondrement du système financier et économique dont aurait résulté une crise sociale avec des baisses massives d'activité, des pertes d'emplois et du chômage. C'est le spectre de la crise de 1929 qui a effrayé tous les décideurs. Notre économie est sous perfusion de ces mesures de sauvegarde; les principaux secteurs touchés sont l'automobile, le bâtiment. L'effet de ces mesures de sauvegarde a tempéré les conséquences sociales de la crise. Mais l'activité économique est encore très en dessous ce qu'elle était début 2007. Les entreprises sont en surcapacité et n'investissent pas pour accroître leur production; les ménages retiennent leur consommation. Et les mesures de relance du gouvernement se traduisent par un accroissement du déficit et de la dette dont il va bien falloir payer les intérêts annuels (15% du budget de l'état). Quand la perfusion sera coupée, si l'on ne s'attaque pas aux causes du mal, une nouvelle crise surgira plus tard. Et les banques ont remboursé l'État.

    Il faut savoir que 90% de la monnaie qui circule dans l'économie est produit par les banques; la monaire fiduciaire. La Banque centrale ne produit que les pièces et les billets. Il faut savoir que quand une banque reçoit 100€ en dépôts elle peut créer 900€ de crédits; les 100€ qu'elle reçoit en dépôts elle les rémunère entre 0 et 3.5%; et les 900€ qu'elle prête aux ménages et aux entreprises sont à 3-5% d'intérêts. Calculez la différence: 100€ à 1.75% cela fait 1.75€. 900€ à 4% ça fait 36€; delta égal 34.25€. C'est comme cela que les banques vivent, paient leur personnel et assurent leurs services.

    RépondreSupprimer
  10. patrick schreiber04 décembre, 2009 14:03

    petit correctif, les banques peuvent faire 900 de crédit à partir de 100 de fonds propres (plus complexe mais c'est l'idée), après il leur faut 900 de trésorerie (dépôts ou emprunts interbancaires) pour nourrir leurs prêts,
    la crise a tari le système des crédits interbancaires et obligé les états et les banques centrales à faire cette trésorerie ds des proportions inconnues,
    le retour au calme a permis le remboursement de ces crédits para-publics par celles qui n'ont pas consommé leurs 100 de fonds propres pour couvrir les impayés de leurs 900 de crédits divers...

    RépondreSupprimer
  11. Essor économique OUI ! Essor Culturel NON ! VIVE FAYENCE !!

    Monsieur et madame Pierre RATCLIFFE

    Nous n’avons aucunement peur d’exercer un recours à vos côtés ou
    individuellement comme le prétend l’anonyme ci-dessous (1).
    Je vous informe que mon avocat (spécialisé) doit plaider prochainement
    auprès du Tribunal Administratif de TOULON pour mon recours contentieux
    contre la Mairie de FAYENCE.
    En effet Si Monsieur Jean-Luc FABRE s’acharne à développer "l’essor
    économique de Fayence" nous n’avons toujours pas compris pourquoi Jean-Luc FABRE peut refuser
    l’ouverture de notre atelier-galerie (qui est presque terminé) sans aucune
    nuisance environnementale.
    Notre ASSOCIATION ALAIN GIRELLI-H.I.C.A.D.E.E qui aidera gratuitement les
    jeunes artistes et exposer leur œuvre d’art par ces temps difficile de
    crise économique ?
    Nous sommes bloqués depuis l’élection de Jean-Luc FABRE que nous avons
    pourtant favorisée?
    Notre image et notre notoriété ont été utilisée pour la campagne de Jean-Luc
    FABRE sans notre accord signature (1) …étonnant non ?
    Des Etrangers européens (anglais) à SEILLANS: atelier-galerie ORANGE TREE
    et à TOURRETTES l’atelier-galerie HUNG’ART tout deux sont aussi des
    associations.
    Voir suite à notre lettre au président de la République, la réponse du chef de cabinet du Président de la République (3).



    1. Anonyme a dit...
    Compte tenu de l'ambiance actuelle et de la chasse aux opoosants, le citoyen
    fayençois qui va exercer son droit de recours doit être solide, indépendant,
    ne pas avoir de soucis d'urbanisme ou de voierie pour pouvoir agir en toute
    liberté, ni maintenant, ni dans le futur çà s'appelle du chantage mais c'est comme çà que çà marche chez nous.

    2. Associations - Culturelles - Alain GIRELLI

    3. Réponse du chef de cabinet du Président de la République

    RépondreSupprimer
  12. Tachez de ne pas supprimer n'importe quoi, sinon votre blog ne vaudra plus rien et vous aurez fait le jeu de ceux qui veulent occulter les magouilles. Je considère que le fait de citer le nom d'un élu en donnant une information vérifiable ne doit pas faire l'objet d'un éffacement. Entre un imbécile qui s'imagine qu'il peut interdire tout et un autre qui s'exposerait a lancer des calomnies prouvées, il y a de la marge. Une chose doit rester certaine : les "élus" dans leur ensemble sont redevables devant les citoyens et non le contraire. Sinon ce ne sont plus des élus mais des satrapes et ils doivent dégager.

    RépondreSupprimer
  13. Comme vous commencez a effacer, parfois a tord, vous pourriez poursuivre en supprimant les commentaires des "cireurs de pompes" sur tel autre maire que l'auteur brosse dans le sens du poil. Il ne faut pas citer de noms donc on n'en met pas , mais parcourez les commentaires, ils ne sont pas si nombreux. La difficulté est de rester impartial et l'expérience m'apprend que c'est le plus rare.

    RépondreSupprimer
  14. Sur l'aspect financier, Patrick Schreiber a parfaitement raison (n'habitant pas Montauroux, je ne serais jamais son électeur). Trop d'a peu près se dit concernant la situation financière de la FRance, qui est réellement désastreuse, comparée a celle de l'Allemagne par exemple, qui aura les moyens de vendre ses produits et donc conforter sa monaie quelle qu'elle soit. Peu de monde sait, de plus, que la dette sociale est énorme et en partie placée a l'extérieure dans des conditions que nous ne maitrisons pas : une sorte de subprime à la française. A force d'être vu comme un débiteur insensé, notre pays devra bientot payer des primes énormes qui le mettront au tapis. Alors la situation prétendue meilleure chez nous se révellera pour ce qu'elle est : une illusion. Préparez vos enfants à travailler ailleurs (pour ceux qui sont capables et pas fainéants) ou a devenir un peuple e femmes de chambre et garçons de café.

    RépondreSupprimer
  15. Je vous remercie pour votre soutien. Laissons passer cette crise qui nous apprend encore beaucoup de choses au blogger que je suis et aux lecteurs pour leurs commentaires. Je suis calme et serein! Ce n'est pas moi ni les lecteurs qui sommes exaspérés! c'est Jacques NAIN qui pète les plombs! La petite adaptation à son désarroi, n'est que provisoire. A lui de changer de comportement ou de démissionner et de laisser la place à quelqu'un d'autre. Combien y a t il dans ce blog de défenseurs du SuperU? de JLF et de Jacques Nain; le blog ne monte pas les gens les uns contre les autres. Personne ne l'a dit. C'est l'acharnement d'un maire et de son JNain qui a provoqué cette crise. Pas un élu du CM municipal de Fayence n'est monté au créneau pour défendre le projet SuperU ni le maire ni l'adjoint à l'urbanisme. Et je sais maintenant que le Directeur du SuperU, fils de... est à l'étroit dans son petit superU et qu'il veut un magasin à la taille de ses capacités mal utilisées.

    RépondreSupprimer
  16. @ l'anonyme du 6/12 12h42
    En rapport avec votre commentaire, voir ce lien et surtout ses commentaires. Cliquer. C'est de Jacques Marseille, l'historien de l'économie qui veut réduire les dépenses de l'état et ses services: éducation, sécurité sociale de santé, services publiques... Il suffit de sabrer dit-il!

    RépondreSupprimer
  17. Le lien 3 inactif de mon commentaire du 4/12 17H06 est ici. Cliquer.

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.