vendredi, septembre 26, 2014

Agriculture et élevage en pays de Fayence (suite)

En valeur d'échange, une terre ne vaut que par la valeur que peut y produire celui qui la possède. C'est vrai de tout espace foncier agricole, industriel ou d'habitat. Les terres agricoles en pays de Fayence (hors Bagnols en Forêt) représentent en superficie 14.7% du territoire; elles sont situées principalement dans la plaine de Fayence et occupent environ 6% des emplois. Les productions vont de la vigne, oliviers, blé dur et tendre, maraichage, foin pour les animaux (dont les centres équestres), et les surfaces toujours en herbe pour le paturage des ovins, caprins et bovins.... Lire la suite...

1 commentaire:

  1. PLU et SCOT
    Au niveau des communes c'est le PLU qui détermine la vision de l'avenir, l'évolution anticipée de la population et de là, tout découle. La commune anticipe-t-elle que sa population va croître ou continuer de croître et à quel rythme moyen annuel? Cela implique que des espaces soient désignés pour les logements correspondants et des permis de construire délivrés. Veut-on continuer un développement par habitat dispersé ou densifier, concentrer. Ces options découlent du diagnostic de la situation existante et de l'histoire qui a conduit jusque là. Le PLU doit alors se construire en tenant compte de tous les aspects qui en découlent: réseaux et voiries, assainissement, environnement, risques naturels, infrastructures et équipements publiques, économie, structure des entreprises et des emplois, mobilité des habitants aux lieux de travail, etc... Ensuite le SCOT doit rendre cohérents tous les PLU, en adaptant les aspects qui dépendent de sa compétence.

    Le PLU c'est la révision générale du POS selon une méthodologie nouvelle. Jusqu'à présent, ce travail a été fait à Mons et surtout à Callian. Le PLU de Tourrettes est en cours; celui de Fayence et de Montauroux vont commencer. Seillans, Tanneron, Saint-Paul et Bagnols, je ne sais. Sans PLU dans toutes les communes, le SCOT risque d'être la charrue devant les boeufs. Mais l'exercice a commencé. Un objectif de croissance de la population de 1.3% a été évoqué, contre l'historique 2.3% au cours des deux dernières décennies.

    - Voir le diagnostic du SCOT présenté par Citadia en juillet 2008

    - Voir l'esquisse du plan d'aménagement et de développement durable (PADD) présenté par Citadia en octobre 2010.

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles.