mercredi, juin 17, 2015

Impôts prélevés à la source: on y sera ou pas? promesse de campagne de Hollande!

La déclaration d’impôt va-t-elle disparaître ? Qui va prélever ? Comment sera gérée l’année de transition ?... Alors que le gouvernement présente ce mercredi la feuille de route vers le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu tour d'horizon des questions qui se posent.
Le chantier du prélèvement à la source est lancé. Pour une application au 1er janvier... 2018 ! Les ministres des Finances et du Budget présentent ce mercredi en Conseil des ministres leur feuille de route vers le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, un parcours semé d’embûches, mais qui doit être «?irréversible?», prévient Michel Sapin . Dès la rentrée, le projet de budget pour 2016 devrait poser des jalons, en encourageant le paiement mensualisé et la télédéclaration. Dans le même temps, le gouvernement veut ouvrir une vaste concertation, et prévoit un livre blanc pour le milieu d’année prochaine. Lire...

2 commentaires:

  1. Trop forts.. voilà qu'elle est bonne cette nouvelle loi ! A la source, sans bulle.
    Pourquoi attendre une année pour encaisser l'impôt ? A la source, voilà une garantie d'encaissement, et une offre de caution aux futurs créanciers de notre pauvre état. Sapin'net nous la pont : "juste" et rassurante. Enfin on a sauvé de justesse les 300 emplois de NUTELLA en France, tandis que la version écolo, voit une victime de plus chez un rosieriste local, chut, on n'en parle pas. Oublions l'ouverture de nos frontières au groupe Monsanto par nos députés, car les portiques chères très chères à La Royale, auraient servies à tout autre chose que d'encaisser un impôt supplémentaire.... les cordes semblent rangées... En attendant, la graisse superflue sort de l'euro, ce n'est pas le poids que nous perdons, c'est quelques milliards qui nous ferons un jour défaut.. ils sont bons nos politiques.
    QUANT AU LOUP, il nous manque déjà.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.