mercredi, juin 17, 2015

Impôts prélevés à la source: on y sera ou pas? promesse de campagne de Hollande!

La déclaration d’impôt va-t-elle disparaître ? Qui va prélever ? Comment sera gérée l’année de transition ?... Alors que le gouvernement présente ce mercredi la feuille de route vers le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu tour d'horizon des questions qui se posent.
Le chantier du prélèvement à la source est lancé. Pour une application au 1er janvier... 2018 ! Les ministres des Finances et du Budget présentent ce mercredi en Conseil des ministres leur feuille de route vers le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, un parcours semé d’embûches, mais qui doit être «?irréversible?», prévient Michel Sapin . Dès la rentrée, le projet de budget pour 2016 devrait poser des jalons, en encourageant le paiement mensualisé et la télédéclaration. Dans le même temps, le gouvernement veut ouvrir une vaste concertation, et prévoit un livre blanc pour le milieu d’année prochaine. Lire...

2 commentaires:

  1. Trop forts.. voilà qu'elle est bonne cette nouvelle loi ! A la source, sans bulle.
    Pourquoi attendre une année pour encaisser l'impôt ? A la source, voilà une garantie d'encaissement, et une offre de caution aux futurs créanciers de notre pauvre état. Sapin'net nous la pont : "juste" et rassurante. Enfin on a sauvé de justesse les 300 emplois de NUTELLA en France, tandis que la version écolo, voit une victime de plus chez un rosieriste local, chut, on n'en parle pas. Oublions l'ouverture de nos frontières au groupe Monsanto par nos députés, car les portiques chères très chères à La Royale, auraient servies à tout autre chose que d'encaisser un impôt supplémentaire.... les cordes semblent rangées... En attendant, la graisse superflue sort de l'euro, ce n'est pas le poids que nous perdons, c'est quelques milliards qui nous ferons un jour défaut.. ils sont bons nos politiques.
    QUANT AU LOUP, il nous manque déjà.

    RépondreSupprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.