mardi, février 06, 2018

à propos du Force et Confiance du 8 février 2018 sur la maladie des palmiers

C'est vraiment dommage que cette rencontre FetC ne puisse avoir lieu. Car c'est un sujet important à découvrir.
A  ma connaissance le principal intervenant, Sébastien Régnier s'est désisté à cause d'un malheureux malentendu. On lui aurait dit que FetC  est un mini parti politique. Du coup, Gérard Gelay qui relaie les connaissances et actions de Fredon-Paca sur notre territoire s'est cru obligé de se désister lui aussi. Dommage! cf. son excellent article sur le Nouveau Journal qui vient de sortir et celui de Jean Gault dans le NJ printemps 2016 (2ans déjà)
Fredon Paca késako?

FREDON France est le réseau historique de protection des végétaux en France (lien).
Extrait: Ses structures régionales et locales conseillent les professionnels, les collectivités et les particuliers pour protéger les végétaux des dangers sanitaires, les former à la reconnaissance plantes malades, nuisibles à la santé humaine ou invasives, et à la gestion qui leurs sont associées. Reconnus Organismes à Vocation Sanitaire (OVS) pour notre indépendance, notre impartialité et notre compétence par les pouvoirs publics, notre mission est la surveillance du patrimoine végétal français.

Le site de Fredon Paca est ici.  Sébastien Régnier en est le coordonnateur pour les maladies des palmiers.  Voici la thématique qu'il aurait  abordé avec nous. 

C'est Fredon-Paca  qui a dicté cette position. Ils considèrent que le sujet relève non d'une association "politique" mais de la collectivité à travers la CdC. Cela est clairement exprimé danns l'article de Gérard Gelay du NJ et aussi celui de Jean Gault début 2016. Jean Gault est ingénieur INRA; il travaille au ministère de l'agriculture. Gérard Gelay est ingénieur de l'aérospatiale; il habite à Tourrettes.

J'invite donc les nombreux  habitués des apéros de FetC à visiter ces liens. Et vu l'importance du sujet à leurs yeux, les intervenants me disent souhaiter organiser une réunion au niveau de la CdC dans l'espace de verdure de Fayence par exemple!!!!  Cette mauvaise interprétation du rôle de FetC et de sa relation avec la CdC est regrettable.  Gérard Gelay aurait pu intervenir seul.  Il en a les connaissances.
Je comprends: ils veulent des engagements et de l'action, pas des réunions. Mais en déclinant FetC,  une occasion a été  manquée de mettre la pression sur les élus et la CdC sur l'urgence d'agir pour sauver les palmiers en pays de Fayence.

2 commentaires:

  1. Une action urgente de la collectivité est à mettre en oeuvre cette année pour éradiquer le charançon rouge destructeur des palmiers; sa prolifération menace tous les palmiers de la région, pas seulement ceux du pays de Fayence. J'ai pris conscience de ce problème à l'occasion du FetC annulé le 8 février.

    RépondreSupprimer
  2. La menace de disparition des palmiers en pays de Fayence a fait l'objet de nombreuses alertes par Jean Gault et Gérard Gelay dans le nouveau journal. Voir celle-ci obtenue par les mots de recherche "nouveau journal du pays de fayence palmiers".

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.