samedi, février 01, 2020

Municipales: questions de l'ADEFA aux 4 candidats de Fayence

Nous avons interrogé nos 4 têtes de liste sur leurs positions relatives aux terrains Camandre et aux collines nord, en élargissant aux questions plus générales d’urbanisme.

Bernard Henry: Après 3 ans de réflexion et 2 coûteux procès facultatifs, Bernard Henry semble avoir compris qu’il ne pouvait lotir aujourd’hui 3ha de bonnes terres utiles et qu’il convenait de redonner aux terrains communaux de Camandre leur classement Agricole de 2001.
Il lui reste à admettre qu’ils ne doivent pas sortir du patrimoine communal, compte tenu de leur position au coeur du site historique.
Pour les collines nord il persiste sur l’idée, faute de lecture sérieuse des textes, que la présence de la conduite du Castellaras impose un classement en U (constructible), là où les autres zones NB sans tuyaux de tout à l’égout relèvent tout aussi naïvement du N (non constructible) :
élu à Paris il lotirait le Champ de Mars, non exploité et parfaitement équipé pour accueillir une densification urbaine à forte rentabilité! Sa vision globale reste limitée aux contraintes de la loi ALUR ...

Monique Christine: elle  a voté le PLU sans avoir été sérieusement associée à sa réalisation par l’adjoint à l’urbanisme auquel elle souhaite faire barrage avec de bonnes raisons dont celle ci.
Elle a une vision ouverte des questions de préservation de nos sites, le maintien des municipaux dans le patrimoine communal en classement agricole lui parait la meilleure solution et elle n’est pas favorable à une urbanisation complémentaire anarchique des collines nord, tout en s’interrogeant sur la pénurie évidente de terrain à bâtir issue d’un respect strict et formel de la loi ALUR.

Irène Geay:  seule opposante active du 2è mandat de JL Fabre, elle n’a pas voté le PLU pour diverses raisons, dont celles qui nous préoccupent, elle partage donc la nécessité de conserver en agricole les terrains communaux et de revoir le devenir des anciennes zones NB, susceptibles d’accueillir de nouvelles constructions interstitielles respectueuses des surfaces agricoles utiles et du site de Fayence, ce qui exclut les collines nord.

Marco Orféo: Immigré le plus récent des 4, Marco Orfeo a pour notre village d’adoption les yeux de Chimène, il devrait rester pour longtemps parfaitement sensible à ce qui fait son charme historique :
il enrôle, pour l’aider à tenir cette priorité, le doyen des conseillers municipaux des 5 derniers mandats, liste Robert Fabre 1987, et par ailleurs administrateur efficace de l’AdéFa.

Nous avons donc 3 listes compatibles avec nos préoccupations immédiates et une 4° qui évolue sans enthousiasme, accrochée à la légitimité du vote de 2017 dont il vous appartient de disposer.

Faute d’ouverture de la démarche PLU restée de fait confidentielle, il restera à débattre, après l’élection, des capacités d’accueil de notre commune, quand le PLU 2017 a stérilisé l’essentiel de l’offre de terrains en application sans nuances de la loi ALUR. Le futur conseil municipal aura à trouver des solutions conformes à l’intérêt collectif et compatibles avec une législation qui devrait évoluer entre le relatif laxisme passé et le blocage actuel, ... dans le respect de nos sites, un chantier complexe.

Enfin, pour les sites sensibles, le 3° tour électoral fera place, si nécessaire, à un 4° tour judiciaire qui concernera les permis de construire délivrés sur ces sites ou les décisions de gestion les concernant, Bernard Henry n'a sans doute pas vu cet inconvénient lorsqu’il a validé en 2017 une défense de pure forme nous privant d’une véritable décision utile de justice;  courte vue en matière d’urbanisme et courte vue juridique.

2 commentaires:

  1. Adéfa : grabd moralisateur devant l'éternel !
    ou
    Comment se placer au dessus de toutes actions avec des constats et commentaires stériles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord votre avec votre remarque..malheureusement la liberté d'expression n'a pas de limite..même pas la bétise...

      Supprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.