vendredi, octobre 23, 2020

Coup de Tonnerre. Démission du maire des Adrets

Jean-Paul Reggiani maire des Adrets-de l'Estérel élu au premier tour en mars dernier, démissionne. Son premier adjoint lean-Pierre Klinholff  l'a annoncé hier soir, en l'absence du premier magistrat, lors du conseil municipal. Des  raisons de santé ont été invoquées. Né il y a 68 ans à Saint-Raphael dans une famille d'agriculteurs, l'homme qui a mis un terme au long règne de Nello Broglio a fait carrière dans le bâtiment. Retraité depuis 2017, il confiait au lendemain de son élection mesurer l'importance de [sa) responsabilité."Je suis très heureux de cette mission que les habitants m'ont confiée, précisait-il. Un trait de caractère qui me définit est le goût pour le travail en équipe. J'ai une liste d'enfer à mes côtés".

5 commentaires:

  1. sans assurance de l'appui des fonctionnaires, la partie devenue ardue. Preuve une nouvelle fois, que le poids de ces derniers, après réflexion amène à jeter l'éponge !

    RépondreSupprimer
  2. Les fonctionnaires municipaux des Adrets , ont ils le droit de rejetter le résultat démocratique des elections . Ne doivent ils pas ,respecter les choix des citoyens qui votent et qui payent leurs impôts aux adrets .( et de ce fait leur salaires )
    Les maniguances de L’ancien Maire battu démocratiquement sont a la hauteur de ce qui se dit sur lui . Je pensais qu’un docteur en médecine n’agissait pas comme ca , je me suis trompé , l’appel de la politique et du pouvoir est plus fort que l’appel de la vocation du plus beau métier du monde .
    Comment peut on préférer la politique a la médecine ? ?????

    RépondreSupprimer
  3. la soif d'un certain pouvoir peut être ?

    RépondreSupprimer
  4. Il serait bon de savoir exactement les raisons de la démission de Reggiani. Puisque l'anonymat le permet. On comprend qu'il aurait été rejeté par les fonctionnaires municipaux poussés par Nello Brosio.

    RépondreSupprimer
  5. A oui , vous avez compris ça vous ?
    Merde alors , on en revient pas !
    Vous croyez ? Hoooo la la ?
    Mais un médecin , il doit soigner ! Pas rendre malade !`
    non vous avez du mal comprendre .

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.