samedi, novembre 14, 2020

A propos du broyage à domicile des "déchets verts" par Marjorie Ughetto Naturaliste

Une réponse de Marjorie Ughetto, notre naturaliste du pays de Fayence, au billet publié; je lui avais demandé son avis; le voici.

Bonjour, oui le confinement de nombreuses personnes amène une plus grande activité dans les jardins. 

Des déchets verts ?  Il est grand temps en 2020 de nommer cette ressource autrement. Notre société est bien immature encore pour oser nommer la matière organique végétale en ces termes: "déchets verts". C'est une preuve que notre société est malade. Malade d'ignorance. Malade du vivant et paresseuse.
 
Notre société a peur du vivant, alors elle brûle le vivant, elle brûle ses ressources ! Un comble. 
Les déchets verts devraient s'appeler "Ressources vertes" ou "Matières maîtresses" ou "Pétrole vert" ou "Ose la cellulose"... 
 
Mais c'est si facile : Hop un pneu, un peu d'essence et des déchets verts au milieu... Oh les grandes flammes !  "Je suis l'homme, l'animal intelligent" (Michel Fugain)  Voir....

Je ne m'adresse pas là aux professionnels de l'agriculture mais à tous ceux qui ont la chance d'avoir un jardin.  Tant qu'aucun pesticide n'est répandu sur les végétaux ou aux pieds des végétaux alors cette ressource verte ne doit pas devenir une charge pour notre collectivité. Oui, lorsque nous portons nos morceaux de pelouse et nos branches, cela nous coûte à tous et pourtant :
  • La feuille morte ? Ce n'est pas un déchet. 
  • La brindille ? Ce n'est pas un déchet.
  • La branche taillée ? Ce n'est pas un déchet.
  • L'herbe coupée ? Ce n'est pas un déchet.
  • Le tronc débité ? Ce n'est pas un déchet.
  • Les racines desséchées ? Ce ne sont pas des déchets. 
  • Le gland tombé ? Ce n'est pas un déchet.
 
Encore une fois, on reproche au végétal, sa propre nature : "les plantes se renouvellent... quelle bonne nouvelle !" Alors "Ose la cellulose et au jardin, ne jette rien.
L'article indique les usages de ces morceaux de nos jardins : compostage et paillage. 
  • Entendons "Nourrit et Protège le sol" car le sol est vivant. 
  • Entendons "Soigne le sol" car le sol est vivant.
  • Entendons "Cohabitons avec ces végétaux de notre jardin" car ils n'abandonnent pas leurs feuilles mortes ni leurs branches, ni leurs fruits.

Non, ils ne les abandonnent jamais, ils ne les jettent pas. Ces morceaux se posent et forment la litière à la surface du sol : à nous de discerner que c'est dans la dynamique écologique que les plantes agissent ainsi. Elles couvrent la sol à l'automne ou à la fin du printemps de feuilles, de fruits, de pétales, de pollens; ainsi l'infiltration de la pluie ou de l'eau de l'arrosage sera favorisée, l'humidité du sol sera plus durable, le sol sera plus aéré car une partie de la microfaune du sol monte à la surface de cette litière pour s'y nourrir. Le sol est alors meuble, il devient habitat, bien oxygéné pour les racines qui s'y trouvent. 

Des exemples :

  • Constituons des futures haies en entassant des branches mortes. Des oiseaux granivores comme le pinson des arbres viennent se poser sur ce tas et laissent leurs fientes. Les graines qu'elles contiennent se mettent à germer à travers ces vieilles branches et bientôt des petits arbres poussent: un petit troène, un petit fusain, un lierre, une ronce, une clématite, un petit orme.  Une haie naît de notre attention, riche en biodiversité : déjà des insectes et des champignons, des lézards et des hérissons dans et sous les branches mortes.  Ce n'est pas sale une branche morte.
  • Déplaçons les feuilles mortes sous la haie, sous un arbre et posons quelques branches ou pierres dessus afin qu'elles ne volent pas de la terrasse. Et là, sur un sol vivant, elles seront dégradées très vite, bien plus vite que nous ne l'imaginons.
J'entends trop souvent de la part d'irréductibles, imperméables au bon sens et aux savoirs naturalistes: "les anciens ont toujours brûlé alors je brûle quand je veux ..."  N'allons pas dire, comme ces gens là.
Car désormais nous sommes bien plus nombreux et ceux qui brûlent sont si nombreux que ces quantités brûlées de végétaux sont devenues LOCALEMENT toxiques: les brûleurs agissent souvent par temps humide avec brouillard ou en ajoutant des produits inflammables issues de la pétrochimie; ou de nuit, en y incorporant toutes sortes de déchets plastiques ou des ordures ménagères.
La majorité des gens brûleurs ont la place sur leur terrain pour stocker, entasser, laisser la vie recycler le tout. Mais ceux-là n'aiment pas évoluer, n'aiment pas comprendre, ils sont chez eux et font ce qu'ils veulent: ils s'occupent, ils se battent depuis toujours contre la feuille morte.   Combat inégal !
Et le plus souvent les branches sont encore vertes et fraîches et donc contiennent de l'eau, des colorants, parfois des résines, parfois des huiles végétales, parfois des huiles essentielles... Il aurait fallu les laisser sécher quelques mois avant de les brûler afin que l'eau, les colorants, les résines, les huiles végétales, les huiles essentielles... aient été (selon les molécules) évaporées, ou lessivées et décomposées, dégradées.  Brûler, c'est créer des déchets.
 
Des exemples :
  • Nos plants de tomates avaient le mildiou ? Et bien déracinons-les et posons-les au pied d'un chêne, à la surface du sol... sur la litière ! Les tanins vont agir et la microfaune du sol et ses fonges aussi. Le recyclage est bien plus rapide que ce que nous imaginons !
  • Nos vieux plants de tomates étaient sains ? Et bien coupons-les au collet. Leurs racines seront directement décomposées là où elles se trouvent par la vie du sol et leurs parties aériennes sont juste à déposer sur place en paillage. Elles seront aussi décomposées, recyclées, bien plus rapidement que ce que nous imaginons ! 
Rendons ainsi au sol, une partie de ce qu'il a produit (pour nous) mais que nous avons surtout cueilli et emporté très loin en cuisine !
Invitons tous ceux qui acceptent de recevoir les morceaux de jardins des autres (qui eux ne peuvent les stocker), à se faire connaître afin d'aider la communauté des communes.
On a sans doute tous un voisin qui a de la place au fond de son terrain pour y déposer notre cellulose et notre lignine. Alors "ose la cellulose et laissons vivre la lignine, l'humanité aura meilleure mine"  
De mon côté, je peux expertiser un terrain, un jardin, y faire un inventaire, je suis consultante en biodiversité. 
 

Marjorie UGHETTO - 06 08 33 00 68 Naturaliste et guide AUTRES REGARDS

712795b959bb4add0cdd54a44c38588e.jpg   www.marjorieautresregards.com
        in           www.linkedin.com/in/ecoguidemarjorieautresregards/
                                www.facebook.com/BaladesNaturalistes.fr
Conférences - Sorties nature - Animations scolaires tous niveaux 
Mettez en valeur un jardin, un parc, un champs, un milieu naturel grâce aux guides naturalistes.

28 commentaires:

  1. Marjorie,
    enfin un talent reconnue ! tout ce savoir et cette passion !
    cela fait plaisir à lire , à entendre mais je crains fort que cela reste sans échos sur la plupart des personnes qui sont préoccupées à aiguiser leur carte bancaire pour le "black friday" à venir sur amazon ou autre....
    En plus ce discours n'est absolument pas ou peu relayé par les organismes concernés par la bio-diversité tel que FDSEA, chambre agriculture, comités divers , collectivités locales.....tout le monde s'en fou et se plaint d'une pandémie qui en annonce bien d'autres liées à ce désiquilibre naturel.

    RépondreSupprimer
  2. Le choix par la comcom d'une plate-forme de broyage centralisée à la dechetterie de Tourrettes est donc une erreur. La corriger par un service de broyage à domicile de la comcom serait une erreur de plus. Ne faut il pas encourager des artisans jardiniers à s'équiper en broyeurs et à offrir leur service ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'équiper ou louer

      Supprimer
    2. Je comprend pas bien le mot offrir leur service ??? Il y a quelque chose qui m’échappe la . Vous connaissez le tarif horaire de artisans jardiniers .
      En fait il faut laisser son jardin pourri degueulasse , mettre des branches pour cacher les déchets verts et les laisser pourrir .Il faut un grand jardin , 1 ou 2 hectare et c’est bon . Je ne vois pas en quoi un service de broyage a domicile par la comcom serait une erreur . La on le fait c’est obligatoire ( les loies des grands ecolos des divers gouvernements successifs que nous avons eu ) mais on loue le broyeur , ou on paye un paysagiste pour venir le faire . On tourne rond ??? Moi je trouve au contraire que c’est la meilleure idée ecologique qu’on jamais eu , permettre au gens de ce faire leur propre compost, Avec leur propre déchet . C’est quelque chose que jamais personne a fait . Honnêtement pour voir du mal la il faut vraiment aller le chercher .Ma Pauvre planète tu dois pas riigoler tous les jours .

      Supprimer
    3. Il serait préférable de le faire faire par des artisans jardiniers au moins faisons travailler les petites entreprises du pays de Fayence !

      Supprimer
  3. J’en ai qui viennent chez moi , 5 fois plus cher . Cherchez L’erreur

    RépondreSupprimer
  4. Ce sont les artisans qui gagnent le mieux leur vie , c’est pour ca qu’il ,y en a beaucoup . Seul ce qui sont bons serieux tiennent le coup ( et bien meme ) les autres ceux qui ne savent rien faire se plaignent , comme toujours . Ceux dans mon jardins j’en veux pas . Quand on sort d’une famille d’ouvrier on regarde ce qu’on fait .Préférable c’est un mot bidon ! Preferable pour qui ? Pour vous? Les bovins paysagistes sont débordés de travail , ils ont des mois de travail n’avance et c’est dur de tennir le rythme ,et de respecter les saisons .

    RépondreSupprimer
  5. Le problème, s'il y a, c'est que les déchets "verts" amenés à la déchetterie c'est GRATUIT. Si c'était payant (et comment faire payer???), il y en aurait moins ou pas du tout. Parce que c'est gratuit ça devient des déchets, trop de déchets, dont ne sait pas quoi faire. Interdiction de brûler mais apports en déchetterie gratuits. Un vrai problème qui mérite qu'on en débatte et qu'on réflechisse. Je suppose qu'à la ComCom on suit....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas du tout gratuit puisque nous en retrouvons le coût de ce service dans nos impôts locaux !

      Supprimer
    2. payer indirectement sous forme d'impôts locaux n'est pas la même chose que de payer directement le service. Je répète, si c'était payant à l'entrée, il n'y aurait pas d'apports en déchetterie.

      Supprimer
  6. C’est vrai que c’est gratuit , mais quand on a une grande propriété et on a bbeaucoup de déchets verts
    On ne peut pas les transporté a la déchèterie ou alors il faut louer un camion et c’est aussi cher que de louer un broyeur . ,
    Moin quand j’utilise un broyeur chez moi ( que je loue ! , j’en ai un petit mais pas genial ), j’utilise tout , en payage des fruitiers ,en faisant du composts. en mélangeant a la terre avec la moto bineuse, en protection du gel du pour certaine plante ou fleur .On peut en mettre partout , c’est tres ecolo , ca se dégrade et se mélange tres vite a la terre .
    Pour moi , je suis un pationne de jardin ,fruitiers , oliviers , potager , fleur, ......... le broyage de déchet vert c’est quelque chose d’excellent ( je n’utilise pas d’engrais chimique, seulement des fumier que je mélange au compost , c’est excellent ) ( maintenant vous trouvez tous les fumiers que vous voulez en granulés. , c’est facile et ecolo!!!!! Pas vert mais bien ecolo )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je fais pareil. J'ai un broyeur mais trop petit...

      Supprimer
  7. C'est bien beau le coup du broyeur de végétaux, surtout au niveau du matériel pour particulier. C'est bon pour les brindilles ou des petites branches de bois tendre. Essayez de broyez des morceaux de 4 à 5 cm de diamètre de pyracanta et vous m'en direz des nouvelles, surtout s'ils sont tortueux. J'ai l'essai deux matinées de suite avec des broyeurs loués à 80 euros, y compris un avec moteur thermique de 18 cv : un bide complet. Ca fait cher le geste écolo.
    Si vous appelez un "jardinier" avec un broyeur pro (30 à 40 cv) vous allez savoir ce que payer veut dire car les opérateurs ne se mouchent pas du pied dans le canton. Et quand la déchetterie est fermée ou que l'on vous y reçoit comme un chien dans un jeu de quilles, ça donne envie...

    RépondreSupprimer
  8. Les petits broyeur pour particulier c’est nul ( c’est tres clair , c’est du pipot,et meme certaines brindilles c’est juste ., a laisse tomber c’est une arnaque)
    Les tarifs des jardiniers sont tres élévés , et si en plus ils ont leur broyeur , c’est exorbitant. Pour ne pas dire autre chose ( et souvent sans facture).
    Par contre pour beaucoup moins chair en louant un gros broyeur ( matloc par exemple , il y a d’autre ..) vous pouvez broyer des morceaux de plus de 10 cm ( voir 13 a 14 , c’est suivant la machine et le loueur vous renseigne ) . Vous faites un sacre travail avec .
    Il de ce fait bien évident que la comcom si elle persiste ( j’aimerai bien personnellement) devra. s ‘équiper de matériel etudié , il en faudra plusieur et de plusieur puissance (plusieur tarifs)
    Il faut que tout soit pris en compte , bien étudié et rentable pour tous ( donnant donnant )

    RépondreSupprimer
  9. Ughetto Marjorie18 novembre, 2020 12:55

    Bonjour, oui c'est tres bien cette idée de broyeur car à ce jour ... ce n'est encore qu'une idée de proposer un vrai broyeur digne de ce nom aux citoyens mais en attendant ... faut agir dignement pour le vivant ! Et comme j'ai écrit aussi cela : "L'écart entre les plus riches et les plus pauvres augmente mais l'écart entre le nombre de gens qui ont de l'attention et agissent pour le vivant et le nombre de gens qui sévissent contre le vivant augmente aussi. Aussi faisons savoir ce que nous faisons car en plus de donner des idées à ceux qui veulent agir, ça encourage ! Et dans ce monde devenu fou, détruire les habitats naturels, détruire la biodiversité c'est favoriser les coronavirus vers le monde domestique.. auquel nous appartenons ! Ainsi la boucle est faite avec la seule actualité du moment qui cache la réalité. Car l'actualité qui devrait dominer dans les médias c'est la destruction de la biodiversité naturelle point."

    RépondreSupprimer
  10. Il faut pas dire n’importe quoi sur les coronavirus ,c’est trop grave . Quand on sait pas , on invente pas !! Chaque stupidité dites peut avoir des conséquences grave . Il faut laisser ca aux gens qui savent !!! C’est assez compliqué comme ca sans en rajouter . En vous remerciant beaucoup .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je ne dis pas n'importe quoi, bien au contraire, j'ai une vision globale que vous n'avez sans doute pas : Nous faisons partie de la biodiversité, vous êtes la biodiversité et je suis la biodiversité comme chaque être vivant sur cette terre et c'est bien un signe d'alerte terrible que ce coronavirus. C'est bien triste que de voir tant de gens comme vous qui souhaitent tout cloisonner, tout trier mais ce n'est pas ainsi que fonctionne le vivant. Ce qui est trop grave pour reprendre votre terme : c'est la disparation de la biodiversité qui a pour conséquence les coronavirus.

      Supprimer
    2. Vous donnez votre réflexion sur un ton de controverse. J'observe que tous les commentaires de ce billet vont dans le même sens: préserver la biodiversité en gérant ses déchets verts (ressources) chez soi: broyer et recycler sur place. Quel rapport avec le coronavirus? Vous avez raison, c'est ce que les observateurs avisés nous disent. 7.7 milliards d'habitants, bientôt 9 milliards car les femmes qui procréeront sont déjà nées... peut-être 11 milliards à la fin du siècle. Nous somme devenus l'espèce la plus destructrice de l'environnement (changement climatique) et de la biosphère (réduction de biodiversité au point qu'on parle de la 6e extinction).

      Alors? sur notre petit espace du pays de Fayence avec 9 communes sur une superficie de 410km2 (28000 habitants sur 410km2 c'est 70 habitants/km2)... notre occupation de l'espace c'est de l'habitat individuel dispersé avec des grands jardins. C'est une forme d'artificialisation des espaces naturels qui contribue à détruire la biodiversité. Mais que faire? L'engouement pour la résidence individuelle avec jardin est un résultat de l'histoire depuis la fin de la 2è guerre mondiale et de l'enrichissement d'une partie de la population. Voir le Figaro et l'INSEE sur où sont les riches en France.

      Supprimer
  11. Vous dites n'importe quoi vous. ça n'a rien à voir avec le sujet du billet: broyage des déchets verts. En vous remerciant aussi beaucou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le broyage des morceaux d'un jardin est un bon choix comparé au brulage. Si vous avez lu mon "billet" j'explique qu'il est possible alors de favoriser la biodiversité en utilisant ces morceaux de jardin que vous nommer tristement "déchets verts" et si j'insiste, alors voyez ma réponse à l'anonyme du 19/11 de 17h52

      Supprimer
  12. Il semblerait que certaine étudent montrent que dés épidémie de Corona virus ont eu lieu en Égypte du temps des Pharaons entre 2 Et 3000 ans Avant JC .
    Elle etait comment la biodiversité. 3000 av JC .
    Vous savez vous ? Moi non ?

    RépondreSupprimer
  13. Donc si on fait caca dans des toilettes sèches qu’on met au pied des arbres , qu’on s ‘éclaire a la bougie ,, qu’on laisse nos jardins sans couper l’herbe , sans netoyer ,en laissant Tout mourir et se composter et qu’on prend l’eau au puit ,la ou on met au frais le beurre et la bouteille de vin ;on attrape pas la Covid !! Mais d’accord demain je commence .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien dit. Que faire pour éviter l'effondrement qu'on nous prévoit, pour nos descendants ????

      Supprimer
  14. Arrêter l’obscurantismes faussement naturalistes ,faussement ecolo ,et réellement extrémiste et verdissant . L’homme sait se servir de son intelligence , il a toujours corriger ses erreurs et il le fera encore . le seul vrai but de l’homme sur terre c’est de perpétuer son espèce , pour cela il fera tout pour qu’elle vive mieux et le plus longtemp possible . 95 % des homme adorent leur planète et il n’est pas nécéssaire de leur raconter n’importe quoi , pour qu’ils fassent tout pour la sauver . Ils le feront . (Meme si ils ne font pas caca dans leur jardin , c’est juste une image )bonsoir

    RépondreSupprimer
  15. MOI PERSO JE N'AI PAS DE JARDIN ,
    MAIS JE SUIS ENTIEREMENT D'ACCORD AVEC LA THESE DE MARJORIE !!
    ET TOUS CEUX QUI ONT ENCORE DES DOUTES SUR LE LIEN ENTRE CHANGEMENT DU CLIMAT EN MODE ACCELERE , DESTRUCTION DE LA BIO DIVERSITE PAR L'HOMME,
    ET EMERGENCE DE VIRUS DE TOUS TYPES....ET BIEN BON BLACK FRIDAY...
    NUL N'EST IMMORTEL SUR CETTE TERRE
    COMME LES DECHETS VERTS !

    RépondreSupprimer
  16. Oui mais les Corona virus exités deja 3000 avant J C ? Ils émergent pas ils étaient la avant nous.
    Peut etre que c’est nous qui somme chez eux ? Qui sait ?
    Je n’ai jamais doute du changement de climat et du réchauffement . Seulement j’ai envie de vomir quand on dit ( sans aucune étude , rien ,juste par la pensée de quelques uns meme pas la réflexion , je dois bien juste la pensée ....) le covid il est la parce qu’on a détruit la bidiversite.
    Qui vous le prouve ? Le égyptiens. Et les incas aussi on détruit la biodiversité ??? Il faut arrêter, on est tous d’accord pur faire tout ce qu’il faut pour arrêter le réchauffement climatique , et rétablir une biodiversité que nous avons malmenés ( pas detruite ) mais il faut pas donner l’occasion au septique de nous barrer la route ,il faut pas en rajouter . `
    Les virus ils étaient la avant vous et ils seront encore la apres vous .
    La 6iem extinction. ( j’ai lu ,!!! Et j’ai mis du temps c’est pour ca que je vous dit , j’ai lu !!) c’est dans combien de milliers , voir millions d’année .on est plus sur la meme longueur d’onde ,mais vous le savez bien . Mais pour le FUN comme vous dites c’est bien. Bonsoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison ça ne se passe a l'échelle de temps d'une génération humaine mais à l'échelle de temps géologique.

      Supprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.