mercredi, décembre 02, 2020

pays de Fayence; une belle histoire d'éleveurs de moutons

Merci  à Var Matin Véronique Georges de rapporter cette histoire émouvante (cliquer sur l'image). L'élevage est une activité importante dans notre territoire du pays de Fayence avec ses 9 communes, ses 40100ha  de superficie totale, ses 48 éleveurs,  et  14300ha de 23 parcours d'élevages, en estives et dans nos zones naturelles (36800ha), 36% de ces zones naturelles dont 70% sont situées sur les communes de Seillans et de Mons.  Voir.

Les éleveurs doivent  avoir leurs parcours de pâturage assurés ce qui est évoqué dans l'article; mais ils doivent aussi pouvoir pâturer sur les territoires des communes hors des périodes de pâturage en parcours de transhumance...

D'où la relation entre l'élevage et l'agriculture de plaine de Fayence et de Bagnols, les terres agricoles cultivées ou en friche  et la production de fourage. Le pays de Fayence compte 3005ha de terrains agricoles (seulement 7.5% du territoire) dont 35% de prés produisant du fourage et 18% en friche... en concurrence avec les écuries et les clubs équestres pour les loisirs, une conséquence de l'urbanisation du territoire, comme les pépinières pour nos jardins.  Pas simple tout  ça!

Nous sommes toujours dans les conflits d'usages  agriculture-élevage - urbanisation... Il faut trouver le juste équilibre.

Voir ici deux études les plus récentes sur le sujet au crédit de la communauté de communes:

  1. Pays de Fayence Diagnostic foncier agricole par "GIE Terres et Territoires" 8/2015
  2. POPI plan d'occupation pastorale du pays de Fayence 

Je publierai prochainement un travail de fond pour sensibiliser tout le monde sur le sujet: 

L’agriculture, quel avenir en Pays de Fayence?

1 commentaire:

  1. Merci pour cet article très touchant, merci beaucoup de l'avoir publié.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.