jeudi, janvier 07, 2021

Acheter local en pays de Fayence par internet

Le dispositif  "Acheter local en pays de Fayence" a été mis en place par la Communauté de Communes pour permettre aux commerçants et artisans locaux de maintenir ou doper leur activité commerciale, en cette période de crise sanitaire. Il s'agit d'une plateforme à laquelle les professionnels  adhérent gratuitement.  La liste  des membres est ici. En ce sens, la crise sanitaire est une opportunité de changement de méthodes d'échanges entre producteurs et consommateurs. En savoir plus.

Ce dispositif s'ajoute aux autres initiatives de la CCPF   pour doper l'activité économique:  le chèque Happy Kdo  et l'Union économique soutenue par elle. Le chèque Happy Kdo lancé il y a 2 ans, présentait des difficultés logistiques qui ont retardé sa mise en place mais il est maintenant opérationnel.  VOIR.

La plateforme Acheter local en pays de Fayence est une vitrine qui offre aux professionnels - en une sorte de grand centre commercial digital - des moyens supplémentaires et alternatifs pour toucher les acheteurs potentiels  de leurs produits et services.  Alternatifs en ce sens que des opérations spécialement digitales, par exemple des promotions,  peuvent être faites. Lors du premier confinement de mars-mai 2020, les clic&collect se sont multiplié dans toutes les surfaces de vente non alimentaires. La crise sanitaire a donc produit des adaptations utilisant les moyens informatiques modernes dont chacun dispose.

Au delà de cela, une réflexion est la suivante. Notre territoire de 410km2 avec ses 9 communes se caractérise par la dispersion de l'habitat à la périphérie des villages. Il en va de même du commerce qui  est dispersé aussi dans de multiples  micro centres commerciaux. Il n'y a pas de grand centre commercial où les gens peuvent se rendre, y trouver bars et restaurants, et y être incités à faire des achats. Nos multiples micro centres commerciaux sont organisés autour d'une ou plusieurs grandes surfaces. Les centres villages sont désertés, et c'est une situation qui est aggravée par la crise sanitaire. Donc la plateforme Acheter local en pays de Fayence est un "centre virtuel", un centre d'offre des professionnels aux consommateurs.

Du point de vue du consommateur, celui-ci va chez un professionnel parce qu'il a besoin d'un produit ou d'un service.  Il  besoin d'acheter de la nourriture, il a  besoin d'un outil de bricolage ou de jardin, d'une pile, d'une ampoule, d'un livre, d'un produit informatique, d'un radiateur...  ou d'un service de dépannage ou pour  déclarer un sinistre automobile ou habitation. Le consommateur aime trouver en un seul endroit tout  ce qu'il a besoin. Et parce que notre territoire est un territoire très dispersé, en habitat et en zones commerciales,  il s'y rend en voiture et il a besoin d'un parking à proximité et d'un caddie. 

Alors acheter en clic&collect? Il y a des choses qu'on achète de cette manière, par exemple chez Amazon, C Discount ou ManoMano, lequels sont des centres de distribution de producteurs asiatiques mais aussi français qui adhèrent à leurs plateformes. Il y a des choses qu'on achète moins de cette manière comme des bijoux ou des colifichets. Alors ce dispositif est moyen supplémentaire offert aux professionnels. 

Acheter local en pays de Fayence est ce moyen mis a disposition et géré par la CCPF

12 commentaires:

  1. ???? On est un peu con , on comprend,d pas tout .,,

    RépondreSupprimer
  2. la commune a financé la plateforme par 40000€

    RépondreSupprimer
  3. Dépensons..dépensons...

    RépondreSupprimer
  4. Attendons le debut et la fin du 3ieme confinement , car la il va y avoir depot de bilan avant l’achat ?? Un nouveau moyen de credit a la consommation insolvable dés le début , pour les couillon qui croient aux miracles .Le 3iem confinement va être le pire de tous !!!!! ATTENTION . IL arrive a grands pas !!!!

    RépondreSupprimer
  5. Je vous disait ca juste car le variant du coronavirus. SARS-CoV-2 VOC 202012/01. Est tres tres inquiétant ,prenez ca comme vous le voulez , mais faites tres tres tres attention .
    Notre ministre de la sante doit s’arracher les cheveux d’inquiétude . De temps d’en temps je vous adresse un petit message , ne le négligez pas . TOUTES LES Procédures de précaution doivent être prise .La contagiosité de ce variant est absolument affolant . (Ce message n’est pas politique)

    RépondreSupprimer
  6. Question: quand j'achète sur Amazon je peux annuler (en cas d'erreur ou de changement d'avis)la commande tant qu'elle n'est pas partie... et quand je reçois ma commande, je peux aussi le renvoyer si j'ai changé d'avis. Alors chez vous?

    RépondreSupprimer
  7. La CCPF met elles a disposition des moyens pour les particuliers pour gérer les frais d’obsèques imprévus ( professionnels ou pas. ) (de l’ordre de 6000 a 8000 euros ou plus )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur..et bientôt elle remplira votre frigo..

      Supprimer
    2. En agissant comme ca je crois qu’elle va remplir les cimetières .( en toutes connaissance de cause !!!!!!!)

      Supprimer
  8. Le créateur et le gestionnaire du site est Creamania une entreprise locale.

    RépondreSupprimer
  9. "Crémania" , ça sent le cramé.
    Mais pour les obsèques, pourquoi pas ? On gagne de la place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les places sont chères , c’est rentables !!!! Surtout qu’il n’y a aucun entretien depuis 7 ans.
      On a l’impression d’etre a la décharge des adrets , celle qui touche montauroux .

      Supprimer

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Tout lecteur peut commenter sous anonymat, pseudo ou alias ou sous son nom en clair avec ou sans email valide. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés par moi cad. je les publie ou pas, et j'en suis responsable. Je me réserve de supprimer tout commentaire qui serait susceptible de m'attirer des ennuis: propos diffamatoires ou qui pourraient être considérés comme tels; propos racistes, attaques et invectives personnelles. y compris à mon égard.
Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité.