dimanche, août 20, 2017

Jardin: comment récolter des tomates jusqu'à la Toussaint


AU JARDIN CE WEEK-END - Chaque week-end, Marc Mennessier, journaliste au Figaro, ingénieur agricole et amoureux des plantes vous livre ses conseils et astuces pour faire de votre jardin un Éden.
Je suis 100% autonome cette année; et j'ai semé les légumes d'hiver cette semaine; tout est sorti!

Vous voulez faire durer le plaisir en ramassant des tomates jusqu'aux premières gelées, c'est-à-dire jusqu'à la Toussaint et au-delà si l'automne se montre aussi clément que l'an dernier? C'est possible, à condition de préserver ces délicieuses solanacées du froid et des maladies générées par le retour de l'humidité.


Commencez par couper les feuilles fanées, jaunies ou malades, afin d'aérer vos plants. Mieux ventilés, ils sécheront plus rapidement en cas de pluie, et les tomates profiteront ainsi des derniers chauds rayons du soleil. Taillez également les «gourmands» qui poussent le long de la tige, sauf si le pied a déjà perdu toutes ses feuilles et que ces rameaux secondaires en développent de nouvelles.

Capteurs solaires


Les tomates ont besoin de feuilles saines pour mûrir.
Les tomates ont besoin de feuilles saines pour mûrir.
Gardez à l'esprit que les tomates, comme tous les autres fruits et légumes, ont absolument besoin de feuilles saines pour mûrir, car ces capteurs solaires leur fournissent, via la photosynthèse, les sucres dont elles ont besoin pour se nourrir. Un effeuillage excessif, comme cela se pratique trop souvent, est donc totalement contre-productif.
Enfin, coupez le haut de la tige principale au niveau des bouquets de tomates qui n'auront aucune chance de mûrir avant l'hiver. La sève se concentrera ainsi sur celles que vous avez bon espoir de voir rougir à temps! Voilà pour la «séquence sécateur».

Éviter les attaques de mildiou

Seconde recommandation: surveillez la météo comme le lait sur le feu et fourbissez votre pulvérisateur. À la moindre pluie, ramassez toutes les tomates qui ont commencé à jaunir, stockez-les dans une pièce éclairée où elles finiront de mûrir tranquillement, puis traitez vos plants à la bouillie bordelaise afin d'éviter les attaques dévastatrices du mildiou. Pour celles qui sont restées sur pied, respectez un délai avant récolte d'au moins cinq jours et lavez-les bien à l'eau avant de les consommer. Renouvelez le traitement quinze jours plus tard en cas de nouvelles précipitations.

Papier journal

D'ici un à deux mois, selon les régions, ramassez toutes vos tomates avant qu'elles ne gèlent. Conservez au sec celles qui ne sont pas encore bien mûres en les emmaillotant dans du papier journal afin de retenir l'éthylène (gaz naturellement produit par le fruit et responsable du processus de maturation). Vous pouvez également confectionner des confitures ou des beignets avec les tomates vertes -et qui ont toutes les chances de le rester- ou les faire mariner dans du vinaigre blanc, comme des cornichons.

Légumes géants


Crédits photo :
Toujours au potager, les courges, potirons et potimarrons commencent à prendre un sérieux embonpoint. Attendez toutefois, au moins la mi-octobre pour les cueillir, si vous voulez les conserver suffisamment longtemps. Car vu leur taille, et à moins d'avoir une famille très nombreuse, il vous sera difficile de les consommer tous en même temps! La règle consiste à ramasser ces légumes géants le plus tard possible afin que leur maturité soit complète mais avant les premières gelées car le froid les endommagerait irrémédiablement. Là encore, vous devrez surveiller la météo. Récoltez uniquement par temps sec et veillez, dans tous les cas, à ne jamais couper la «queue», ou pédoncule, de vos cucurbitacées car cela faciliterait l'entrée des moisissures.
Au nord de la Loire, où la température descend plus rapidement, vous avez intérêt à ne conserver que 3 à 5 fruits par pied, à couper les tiges non fructifères et à raccourcir les autres au niveau de la 2e ou de la 3e feuille qui suit une courge ou un potiron.

Source: lefigaro.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour, vous êtes les bienvenus pour partager ici vos commentaires sur la vie du pays de Fayence. Liberté de penser, de commenter et de s';exprimer, est un des fondements d'une vraie démocratie; celle qui permet le bonheur et la prospérité des peuples par la qualité des institutions et leur mode de fonctionnement. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie des propos. Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs, mais j'en suis seul pénalement responsable.

Les commentaires sont modérés. Vous pouvez commenter sous pseudo ou anonyme; mais je me réserve de supprimer ou modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus ou sans rapport avec le billet: propos racistes, attaques et invectives personnelles, propos insultants, injurieux, diffamatoires...

Je recommande d'utiliser l'option nom/url. Le champ url est lien vers un site web ou une photo; il est facultatif, il peut rester vide.

Mais les personnes qui ne souhaitent pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme; merci d'indiquer un pseudo en début ou fin de commentaire pour faciliter les échanges.