samedi, septembre 02, 2017

Agriculture de proximité à Fréjus: les frères Pacifico et Guy Sigari

Var Matin dans son édition du 2 septembre 2017 
L'absence de pluie depuis des mois, la chaleur et le vent ont impacté l'agriculture locale. Les légumes, fruits, céréales sont de qualité mais pas la quantité qui  est moindre

 Les frères Pacifico. Jean-Marc et Antoine ont repris le métier de leurs parents, agriculteurs mais avec une spécificité: les céréales Bio.

Blé.,lentilles, pois chiches. tournesol n'ont plus de secrets pour cette famille
de passionnés qui transforme ses produits avant de les commercialiser, uniquement en circuit court. dans des boulangeries, dans une quinzaine d'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne). système d'économie solidaire du secteur et des points de vente de proximité comme à la ferme Sigari, face au Clos des Roses, route de Malpasset à Fréjus.


« Il y a des crevasses dans la terre »


Cette année. lu sécheresse nous a beaucoup impactés.  Pas de pluie depuis des mois explique Jean-Marc Pacifico.  Le rendement des lentilles, on n'y est pas. Heureusement pour les pois chiches, ce n'est pas trop mal et le blé est de bonne qualité. Comme on n'irrigue pas, il y a des crevasses dans la terre qui a besoin d'eau. Mais on s'occupe très bien du sol explique Jean-Marc Pacifico.


Des lois pas encourageantes


On ne cultive pas de céréales pour les animaux mais uniquement pour l'alimentation des gens. Donc nos champs sont Bio. On vend de la farine de blé, des pois chiches et des grains de blé, du petit épeautre, de l'huile de tournesol. Il y a tellement de problèmes qui poussent les gens à acheter du Bio. Les produits chimiques, ce n'est pas bon pour la santé publique et tout le monde le sait mais les institutions ne font rien pour éviter ces problèmes.

Nous,  nous n'avons jamais été tellement aidés alors les nouvelles lois ne vont guère changer les choses pour nous;  mais ce n'est pas bon d'inciter les gros céréaliers plutôt  que l'agriculture biologique. Ce n'est pas encourageant. Ce qu'on peut nous souhaiter? Beaucoup de courage, car c'est le plus beau des métiers mais aussi le plus ingrat.

Source: JOCELYNE JORIS jjoris@nicematin.fr


Plus:
  1. Guy Sigari, producteur qui vend en direct «les légumes ont mûri bien plus tôt cet été»
  2. Les frères Pacifico se sont portés acquéreurs du terrain Castelli où la mairie de Fréjus veut construire une déchetterie.... 
  3. Sur la micro-biologie des sols | Claude Bourguignon agronome.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est ouvert à la contradiction par la voie de commentaires. Je tiens ce blog depuis fin 2005; je n'ai aucune ambition ni politique ni de notoriété. C'est mon travail de retraité pour la collectivité. Tout lecteur peut commenter sous email valide ou sous son nom. Tout peut être écrit mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie.
- Je modère tous les commentaires pour éviter le spam et d'autres entrées malheureuses possibles.
- Cela peut prendre un certain temps avant que votre commentaire n'apparaisse, surtout si je suis en déplacement.
- Je n'autorise pas les attaques personnelles. Je considère cependant que ces attaques sont différentes des attaques contre des idées soutenues par des personnes. Si vous souhaitez attaquer des idées, c'est bien, mais vous devez alors fournir des arguments et vous engager dans la discussion.
- Je n'autorise pas les commentaires susceptibles d'être diffamatoires (au mieux que je puisse juger car je ne suis pas juriste) ou qui utilisent un langage excessif qui n'est pas nécessaire pour l'argumentation présentée.
- Veuillez ne pas publier de liens vers des publicités - le commentaire sera simplement supprimé.
- Je suis pour la liberté d'expression, mais il faut être pertinent. La pertinence est mesurée par la façon dont le commentaire s'apparente au sujet du billet auquel le commentaire s'adresse. Si vous voulez juste parler de quelque chose, créez votre propre blog. Mais puisqu'il s'agit de mon blog, je vous invite à partager mon point de vue ou à rebondir sur les points de vue enregistrés par d'autres commentaires. Pour ou contre c'est bien.
- Je considère aussi que la liberté d'expression porte la responsabilité d'être le propriétaire de cette parole.

J'ai noté que ceux qui tombent dans les attaques personnelles (que je supprime) le font de manière anonyme... Ensuite, ils ont l'audace de suggérer que j'exerce la censure.