samedi, septembre 02, 2017

Agriculture de proximité à Fréjus: les frères Pacifico et Guy Sigari

Var Matin dans son édition du 2 septembre 2017 
L'absence de pluie depuis des mois, la chaleur et le vent ont impacté l'agriculture locale. Les légumes, fruits, céréales sont de qualité mais pas la quantité qui  est moindre

 Les frères Pacifico. Jean-Marc et Antoine ont repris le métier de leurs parents, agriculteurs mais avec une spécificité: les céréales Bio.

Blé.,lentilles, pois chiches. tournesol n'ont plus de secrets pour cette famille
de passionnés qui transforme ses produits avant de les commercialiser, uniquement en circuit court. dans des boulangeries, dans une quinzaine d'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne). système d'économie solidaire du secteur et des points de vente de proximité comme à la ferme Sigari, face au Clos des Roses, route de Malpasset à Fréjus.


« Il y a des crevasses dans la terre »


Cette année. lu sécheresse nous a beaucoup impactés.  Pas de pluie depuis des mois explique Jean-Marc Pacifico.  Le rendement des lentilles, on n'y est pas. Heureusement pour les pois chiches, ce n'est pas trop mal et le blé est de bonne qualité. Comme on n'irrigue pas, il y a des crevasses dans la terre qui a besoin d'eau. Mais on s'occupe très bien du sol explique Jean-Marc Pacifico.


Des lois pas encourageantes


On ne cultive pas de céréales pour les animaux mais uniquement pour l'alimentation des gens. Donc nos champs sont Bio. On vend de la farine de blé, des pois chiches et des grains de blé, du petit épeautre, de l'huile de tournesol. Il y a tellement de problèmes qui poussent les gens à acheter du Bio. Les produits chimiques, ce n'est pas bon pour la santé publique et tout le monde le sait mais les institutions ne font rien pour éviter ces problèmes.

Nous,  nous n'avons jamais été tellement aidés alors les nouvelles lois ne vont guère changer les choses pour nous;  mais ce n'est pas bon d'inciter les gros céréaliers plutôt  que l'agriculture biologique. Ce n'est pas encourageant. Ce qu'on peut nous souhaiter? Beaucoup de courage, car c'est le plus beau des métiers mais aussi le plus ingrat.

Source: JOCELYNE JORIS jjoris@nicematin.fr


Plus:
  1. Guy Sigari, producteur qui vend en direct «les légumes ont mûri bien plus tôt cet été»
  2. Les frères Pacifico se sont portés acquéreurs du terrain Castelli où la mairie de Fréjus veut construire une déchetterie.... 
  3. Sur la micro-biologie des sols | Claude Bourguignon agronome.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.