jeudi, juin 25, 2020

Dimanche 28 Juin 2è tour des municipales mais l'enjeu essentiel c'est la ComCom

Pour moi, l'enjeu essentiel de la fin des élections municipales de 2020, c'est la ComCom.  L'avenir de notre territoire dépend des élus que les communes enverront à  la ComCom et du président qu'ils éliront. Notre avenir dépend de ce qu'ils décideront pour promouvoir le développement économique par  l'aménagement de la plaine de Fayence  et la route d'accès alternatif. Deux éléments doivent être distingués....

  • d'une part l'amélioration de la circulation autour de la RD562 dans la partie Callian Montauroux - du rond point de Tireboeuf au rond point de la Barrière -par le carrefour de  Fondurane, par les contre allées et par le recalibrage pour une meilleure utilisation de la voirie vicinale située au nord de la D562.
  • d'autre part le choix d'une route d'accès alternative. Le billet précédent a été l'occasion d'un débat intéressant sur le sujet avec une grande participation. La source d'informations dont nous disposons est le rapport du cabinet Grontmij avec ses neuf variantes , ou plutôt possibilités de choix LIEN.
    Chaque commune a une vision différente de cette route alternative selon sa propre localisation d'Est en Ouest. Montauroux (JYH) est contre la route des crêtes et contre toute variante qui concentre la circulation à la sortie des Esterets du lac. A l'ouest du canton, notamment à Fayence (BH et MO), on serait favorable à la variante 8 cad. une nouvelle route partant de l'A8 depuis un échangeur intermédiaire entre Fréjus et les Adrets, montant la vallée du Reyran et aboutissant sur la RD4 ... permettant ainsi l'accès à Bagnols, le développement de Chateau Grime sur Saint-Paul, et l'accès direct à la partie ouest du territoire et au delà.
Je dis ceci pour montrer toute la difficulté de choix de cette route alternative, dont il résulte le côté "arlésienne ou serpent de mer", alors que le sujet est   prégnant depuis plus 20 ans, voire 30 ans puisqu'on parlait alors de l'A8bis.
Il va donc falloir que les élus de la ComCom se mettent d'accord sur ce qu'ils préconisent pour ces deux éléments critiques pour l'avenir de notre territoire et qu'on commence enfin à mettre en oeuvre un projet concret qui  impacte la vie de tous les jours des habitants de ce pays.

6 commentaires:

  1. Nous avons tous peur qu’il se passe la meme chose que la derniere fois que les élus de Montauroux fassent obstruction ( obstruction lamentable ) et que l’élection soit encore une fois
    Par défaut !!! ( maire de saillant ça suffit assez ! Quant au maire de Montauroux c’est castraphique)
    IL faut a la tête de la COMCOM le plus expérimenté qui connais tous les problemes depuis 30 ans .
    Si nous n’avons pas ça , la comcom est foutu . Quand on voit la nullité de certains a la grosse tête
    ( comme une pastèque) on peut avoir peur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Que les élus communautaires entendent et se fassent leur opinion. Mais Sachons qu'un élu communautaire peut avoir un point de vue différent de son maire. Ce n'est pas un mandat impératif. L'élu communautaire est libre. Ce fut le cas avec courage de Christian Louis durant le mandat 2014-2020.

      Supprimer
  2. A Montauroux les élus n’ont pas de point de vu, ils font ce que le grand chef decide !!!!!
    C’est pas nouveaux !! Il a fait sa liste avec les memes , car aucun a le courage de le contredire.
    Le seul ,qui l’a fait C’est l’ancien Premier Adjoint ,et on sait tous comment ca c’est terminé !!!
    Il est donc légitime que nous pensions a l’obstruction systématique .Dans ce cas il suffit d’un ou deux arrivistes sans scrupule ( ni Expérience. ....) pour fausser les elections . Il faut que tous les Maires de nos villages prennent tous conscience que la vie de COMCOM Dépend de leur décision
    Et que c’est tres important . Les problèmes d’ego ne doivent en rien intervenir !!!!!!!!!
    Du Bon sens Mrs Les Maires .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis que je lis les commentaires afférents aux maires et à la communauté de communes, les conflits, les polémiques. Franchement il est à se demander si celà ne fonctionnait pas mieux avant quand les communautés de commune n’existaient pas, sachant aussi que tout le personnel employé dans ces communautés sont rémunérées par l’Etat, donc nos impôts.

      Supprimer
    2. Avant c’était le sivom , autre nom mais la meme chose .
      Rien ne change réellement , c’est juste les règlements qui changent , et effectivement le personnel de plus en plus nombreux , pour faire quoi ? Nous ne savons pas , on nous
      Explique Pas . Tout ce que l’on sait c’est que la place doit etre bonne .

      Supprimer
    3. Je vous remercie pour votre explication.
      Alors Sivom et Com com c’est donc toujours nos impôts ...

      Supprimer

Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer tout commentaire indésirable selon les critères ci-après: propos racistes, attaques et invectives personnelles; et que les commentaires soient signés et accompagnés d'une adresse email valide.